Réjouissance

J’ai beaucoup de mal avec les médias en ce moment.

Des journalistes se réjouissent de nous annoncer des chiffres de plusieurs dizaines de morts du Covid-19 en France chaque jour, sous prétexte que ce chiffre est décroissant.

Arrêtez les gars. Prenez-vous y autrement. Je ne peux pas me réjouir avec vous.

Et si il y avait seulement 31 morts aujourd’hui, ils n’ont fait que venir s’ajouter aux gens qui sont morts pour d’autres raisons, qui n’entrent pas dans vos statistiques et dont les médias s’indiffèrent.

Je ne suis pas journaliste, je suis un écrivain inconnu, un blogueur sans envergure, un web rédacteur qui écrit sous pseudo et pour d’autres. Mais je sais que les mots ont du sens.

Je ne suis pas journaliste, je suis un être humain. Avec des voisins, des amis, des parents. Et je sais que la mort est un drame à chaque fois.

On ne peux pas se réjouir de 31 drames quotidiens, de 31 familles (et bien plus que ça) qui ont perdu un être cher, aimé, volé par la maladie.

Non, désolé de vous contredire, mais ce n’est pas réjouissant.

Lorsque la mort n’existera plus et que nous accueillerons des ressuscités, oui, à ce moment là, nous nous réjouirons.

En attendant on souffre.

S’il vous plait arrêtez d’en faire commerce.

Photo de cottonbro sur Pexels.com

5 commentaires

  1. Cher Christophe,

    Tes mots me font du bien. Au moins, nous sommes deux à nous indigner pour les mêmes raisons. Les médias se réjouissent, nos concitoyens en font tout autant. A les en croire et à les en voir, le Covid appartient bel et bien au passé. Alors qu’en Iran, 3000 nouveaux cas en 24 heures. Ce n’est pas vraiment ce qu’on pourrait appeler une fin de pandémie. Et ce n’est pas non plus un virus saisonnier : l’Iran et l’Amérique du Sud ne sont pas les régions les plus froides de la planète.

    Je t’embrasse de loin, et fais bien gaffe à tout…

    Joan

    >

    Aimé par 1 personne

    • Chère Joan,
      J’espère qu’on est bien plus que deux !
      Si la majorité silencieuse se faisait entendre un peu plus, ça éveillerait peut-être des consciences endormies.
      Continuons à penser avec notre cerveau plutôt qu’avec notre télé.
      Bises,
      Christophe

      J'aime

  2. Merci Christophe pour savoir utiliser les mots justes.
    C’est une très juste analyse, malheureusement.
    Ce système voudrait « formater » nos pensées, à leurs pensées…
    C’est indécent et inhumain.
    On ne peut pas se réjouir.
    Merci encore, de faire de la résistance…
    Hélène

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s