FRACTALS by PHAËL

Phaël, c’est l’homme derrière la guitare

Vous ne lirez pas d’interview de Phaël dans les Inrockuptibles ce mois-ci parce que j’ai réussi à avoir l’exclusivité pour le mois de juillet. Après ça, ils pourront venir mais ça, ce sera après…

Très honoré donc d’avoir pu m’entretenir avec Phaël qui vient de donner naissance à FRACTALS, un album 8 titres de 30 minutes aux sonorités Pop-Rock anglaise, noisy à souhait.

Un peu comme si on avait enfermé Radiohead et les Beach Boys dans un garage pendant le confinement et qu’ils en aient profité pour faire un album 8 titres…

Comme j’ai le bras long j’ai réussi à choper le 06 de l’artiste et j’ai pu lui poser quelques questions :

Phaël : l’interview

  • Salut Phaël, merci d’avoir accepté cette interview. Parlons un peu de Fractals. Combien de temps as-tu consacré à l’élaboration de ce projet ?
  • En fait, j’ai composé les premiers morceaux il y a déjà 6 ou 7 ans, les derniers sont des morceaux que j’ai composés plus récemment. Finalement l’écoute de l’album correspond à une découverte de mon évolution musicale sur cette période.
  • Les premiers morceaux sont noisy, après ça se calme un peu.
  • Oui, mon approche à évolué au fil du temps mais je voulais que les premiers morceaux gardent l’énergie qui leur était propre lorsque je les ai écrits.
  • Le troisième morceau s’intitule Surfin’ around, à l’écoute ça m’a fait beaucoup penser aux Beach Boys, c’est normal ?
  • Oui, j’ai toujours beaucoup aimé le Surf rock et je voulais qu’il y ait un morceau sur mon album.
  • Le Surf rock, c’est comme le Skate rock mais sans les roulettes ?
  • Oui, avec moins de gamelles mais plus de noyades !

FRACTALS : la réalisation

  • Dis-nous Phaël, concernant FRACTALS, j’ai cru comprendre que tu avais enregistré tous les instruments tout seul…
  • Oui, presque. C’est moi qui ai enregistré les instruments de tous les morceaux. J’ai loué une salle avec une batterie parce que je n’ai pas cet instrument chez moi et j’ai fait tous les enregistrements de batterie avec quelques micros et les conseils avisés d’un vendeur d’instruments de musique qui fait aussi du mixage.
  • Et le reste, tu l’as fait à la maison ?
  • Oui, la guitare, le chant, les vocaux, le clavier. Je me suis aussi chargé de mixer. La seule exception concerne NOT QUITE (le septième titre) où il y a du piano et comme mon épouse est pianiste elle a accepté de contribuer. J’ai aussi intégré des samples que j’ai réalisés.
  • Donc c’est du fait maison à 100 % ?
  • Sauf le mastering que j’ai fait sur le Web via une plateforme dédiée à cet exercice qui utilise des algorithmes qui donnent au final un son plus agréable à l’écoute, plus radiophonique en somme.
  • Et tout ça t’a pris combien de temps ?
  • Tout le travail de A à Z m’a pris environ 6 à 8 mois.
Et modeste avec ça …

Parlons argent

  • Tu as donc tout fait tout seul, combien ça t’a coûté ?
  • Pour le mastering j’ai du prendre un abonnement sur la plateforme, j’ai pris le minimum, un mois : 50€. La location de la salle avec la batterie , 20 €, la publication sur les plateformes d’écoute (Spotify, Deezer, Itunes, YouTube music, etc), 100 €. Ce qui m’a coûté le plus cher c’est la fabrication des CD : 200 € pour 100 exemplaires.
  • Et tu espères un retour sur investissement ? Tu gagnes de l’argent sur les plateformes ? Comment ça se passe ?
  • Sur les plateformes on est payé en fonction du nombre d’écoutes mais il faut qu’il y ait vraiment beaucoup d’écoutes pour commencer à gagner davantage que quelques dizaines de centimes d’euros…
  • Le CD que j’ai reçu porte la mention exemplaire non destiné à la vente , c’est le cas de tous ?
  • Oui, ma démarche est purement artistique. Je ne cherche pas à gagner de l’argent, j’avais juste envie de permettre à cet album d’exister, de laisser une trace, de donner aux autres la possibilité d’écouter ma musique.
  • Donc pour t’épauler dans ton projet artistique on peut te parrainer via la plateforme de crownfunding Ulule : https://fr.ulule.com/fractals/ ça se passe bien ?
  • Oui, je tablais sur un objectif de 100 € afin de pouvoir réaliser un livret pour le CD et j’ai déjà obtenu 185 € , donc le livret va pouvoir exister et nous avons atteint le deuxième objectif, à savoir financer le tournage d’un clip vidéo qui va commencer le mois prochain.
  • On peut continuer à t’aider ? Tu as d’autres objectifs ?
  • Sur le projet FRACTALS, en fonction des fonds collectés je prévois de faire un deuxième clip vidéo, puis un LP 4 titres avec de nouveaux morceaux inédits et si on arrive à atteindre la barre des 500 €, ces 4 nouvelles chansons seront pressées sur vinyle.
  • Et après FRACTALS ?
  • J’ai rencontré un musicien sur les réseaux sociaux qui fait de la musique Funky et qui cherchait quelqu’un qui lui écrive des textes. Je lui ai proposé ma candidature en lui précisant que je n’écris qu’en anglais (parce que je ne sais pas écrire en français). Il a accepté et j’ai posé mes paroles sur une maquette. Lorsqu’il l’a écoutée il m’a demandé si c’était possible de prendre aussi ma voix. J’ai dit oui.
  • C’est génial. Tu vas passer du Pop rock au Funky, ça bouge ! D’autres choses ?
  • Oui, je continue à composer, j’ai envie de faire quelque chose un peu plus dans l’air du temps, quitter les 60’s (rires) pour faire de la musique des années 2020.
  • C’est à dire, plutôt électro ?
  • Non, pas forcément électro mais quelque chose de plus dansant.

FRACTALS, Phaël, et les réseaux sociaux

  • En ce qui me concerne j’ai découvert ton projet grâce à Instagram. Est ce que FRACTALS aurait pu voir le jour sans les réseaux sociaux ?
  • Non, clairement pas. En plus c’est marrant parce que ça ne fait pas longtemps que j’ai découvert Instagram. Je m’y suis mis quand tout le monde se met à TikTok, j’ai toujours beaucoup de retard avec les réseaux sociaux.
  • C’est bien, je t’en félicite Phaël ! Du coup, grâce à ma contribution sur Ulule j’ai droit à une cover. Comment ça se passe ? Tu me joues le morceau que je veux même si c’est un artiste pas trop connu ?
  • Oui, absolument. Tu m’envoies le lien du morceau et je te fais la cover personnalisée.
  • Ah, je vais t’envoyer un truc bien perso, ça s’appelle « Ich bin ein Schuheblattbrot ! » j’ai hâte de voir le résultat …
  • Pas de problème.
  • Merci Phaël. Que dire aux internautes pour finir ?
  • Attendez-vous à plein de trucs dans le courant de l’été. Et des concerts dès que la situation le permettra.
  • Ok, on se tient au courant.

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s