Singulières dédicaces

Les choses dans l’ordre

D’abord, essuyer la table de la cuisine.

La table du petit-déjeuner devient bureau parce que mon bureau est devenu foutoir.

Au fil du temps, je les prends de plus en plus grands mais rien n’y fait : l’encombrement est de règle.

Comme si mon ordre était désordre…

Mais c’est une règle inhérente à tous les bureaux, non ?

Nettoyer la table de la cuisine donc, puis chausser mes lunettes.

J’ai longtemps cru que je m’en passerai. Mais non.

Les porter est supportable même si du fait d’en avoir subi durant l’adolescence (n’est-ce pas une période de la vie ou nous devons tout subir ?) j’ai dévelloppé cette facheûse capacité à les remonter suivant la longue arête de mon nez sans utilser mes mains, toujours occupées.

Comment ?

En bougeant les oreilles pardi !

Ce que, plus jeune, j’assortissais d’un mouvement de la bouche fort discgracieux, tout mon visage s’affairant à remonter mes lunettes.

Le temps aidant, je me maitrîse mieux, n’utilise que les oreilles, mon visage reste impassible, concentré.

Un super pouvoir

Es-tu capable de bouger tes oreilles ?

La plupart des gens grimacent sans y parvenir.

D’autres, très rares y parviennent sans grimacer.

Nous avons tous des capacités que les autres ne possèdent pas.

Nous n’avons malheureusement pas souvent conscience du fait que toute singularité, la plus insignifiante soit-elle, contribue à notre richesse.

C’est une des idées centrales de Singulier(s).

Qu’est-ce qui me rend différent d’un autre ? Dois-je le subir ou en faire une force ?

Singulier(s)

J’y voyais juste une fausse autobiographie décalée et déroutante.

Cerains y ont vu une fable initiatique, d’autres une approche romancée de la schyzophrénie, une lectrice très émue m’a écrit qu’elle y avait lu les tourments de sa propre existence…

L’histoire n’appartient pas à l’auteur davantage qu’au lecteur.

La littérature est un merveilleux partage.

La table de la cuisine nettoyée, les lunettes sur mon nez, j’ai pu dédicacer les premiers livres qui seront expédiés dans quelques minutes.

Ce fut l’occasion de frémir en voyant la date de la première publication : 2015

Sortir de l’ombre

Le choix de l’éditeur est primordial pour le succès d’un livre.

Mais c’est difficle d’avoir le choix.

J’ai eu le bonheur d’écrire trois livres, tous les trois publiés à compte d’éditeur.

J’y vois une grande preuve de confiance de la part de ces trois maisons.

Mais c’est un préambule. L’auteur, l’écrivain (osons le dire ainsi) envisage avant tout le plaisir du lecteur.

Non pas qu’il écrive dans ce seul objectif (sauf certains écrivains à succès peut-être) mais il se réjouit à l’avance, à la relecture d’une passage réussi, de l’effet que ses lignes auront sur celui ou celle qui les lira.

Sigulier(s) est resté dans l’ombre 5 ans parce que ce furent des années durant lesquelles, sans doute, je me suis apesanti sur ma propre existence.

Aujourd’hui je me repais de mon inimportance (attention : néologisme inside), mais je suis convaincu qu’elle ne signifie pas inintérêt.

Promotion

Singulier(s), quoi qu’il en soit, mérite d’être partagé.

J’ai eu la vanité de croire qu’il ne m’appartenait pas d’en faire la promotion mais je reconnais que je suis pourtant le mieux placé pour m’y coller.

Même si la plupart des auteurs sont de piètres commerçants…

J’ai cette espérance que si septembre est le mois de l’essor, dès octobre, c’est toi Ô ami lecteur, amie lectrice, qui voudra promouvoir ce livre dans ton réseau.

Je t’en suis d’ailleurs gré.

Soyons factuel :

Je te propose ce livre broché 14 X 21 cm de 129 pages au tarif déconcertant de 9, 95 € au lieu de 16, 95 €.

Dans l’onglet Boutique ou en cliquant ici : https://christophegele.com/boutique/

Enjoy !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s