L’engueulade

J’ai regardé dans le dictionnaire : il y est écrit : vive réprimande, violente dispute.

Tien c’est vrai, je n’y avais pas pensé. Une engueulade ça peut se subir simplement, voilà qu’on se fait vivement réprimander et il s’agit d’un engueulade. On bien on s’engueule avec autrui et là aussi il s’agit d’une engueulade.

Bon, en ce qui concerne celle qui fait l’objet de ce post, c’est l’engueulade simple, unilatérale, moins énergivore et donc plus respectueuse de l’environnement.

Avec le réchauffement climatique catastrophique qu’on se paye déjà, on ne va pas surenchérir, cramer des calories inutilement et aggraver la situation, non merci.

Unilatérale

Oui, l’engueulade toute simple. Le schéma basique (quoique visant à disparaitre) d’un type qui en réprimande un autre. On connait bien ça dans le milieu professionnel, tous corps de métier confondus, je suppose.

Ceci dit, pour être tout à fait franc, ça faisait bien longtemps que je n’y avais pas eu droit. La dernière était bilatérale et remonte déjà à quelques années.

Cela est sans doute en rapport avec la gentillesse de mon employeur.

Il est super gentil.

Mais en ce moment, forcément, un peu (beaucoup ?) sous pression.

Du coup, ce matin j’ai fait une bourde et je me suis fait engueulé. Au téléphone.

J’ai encaissé la réprimande justifiée et me suis enfermé dans un mutisme de bon aloi.

Rarissime mutisme…

Faute pas grave

Bon, la bourde était relativement vénielle . Le jeudi je remplace un collègue qui fait des livraisons et qui est en congé le jeudi.

Et dans la tournée, j’ai pris une pile de caisses à la place d’une autre, livré le client A avec la marchandise du client B. Et comme le client B n’était pas dans ma tournée, le chauffeur (l’excellent Toby) qui devait livrer le client B a d’abord du aller livrer le client A avec sa marchandise que du coup j’avais laissé à la Backereï, prendre la marchandise du client B chez le client A et l’amener ensuite chez le client B.

Ce n’est pas compliqué, j’aurais utilisé des chiffres au lieu des lettres que ç’aurait été simplement binaire.

Binaire, certes, mais chronophage.

Et du coup, mon parton m’a appelé pour m’engueuler.

Hey ! C’est vraiment bizarre quand on a perdu l’habitude.

Tend à disparaître avec le temps (ou pas)

Quand on est jeune on se fait réprimander souvent, les apprentis du monde entier confirmeront avec un sourire plus ou moins tendu. Mais c’est normal, ça fait partie de la formation. Et quand on est bien formé on fait moins de bourdes et on se fait moins souvent reprendre. C’est mathématique.

Bon, personnellement, je possède une sorte de talent inné pour l’étourderie et je me trompe souvent, ou bien j’oublie, bref depuis mon enfance je suis tête en l’air.

Mais comme j’ai un potentiel sympathique remarquable auquel contribuent allégrement un ventre proéminant et un sourire généreux, on me pardonne généralement volontiers mes étourderies.

Donc, je fais (quand même) moins d’âneries au fil du temps et je suis gentil donc je me fais moins engueuler que par le passé.

Mais aujourd’hui j’y ai eu droit.

Qu’est-ce qui a pu déclencher les foudres qui se sont abattues sur mon tympan droit ?

Une nouvelle prouesse artistique

Peut-être, je dis bien peut-être, est-ce en rapport avec une performance inouïe (encore une) accomplie hier avec mon collègue et complice Christophe B, alias Spiderman (voir Welkome to The Kübe)…

Tout part de cette difficulté particulière qui consiste à siffle le même air en duo.

Toi, je ne sais pas, mais moi, dès qu’il s’agit de siffler en duo, rien n’y fait, ça me fait poiler de rire mais systématiquement. Bref, siffler en duo, c’est juste impossible.

Mais comme Christophe B et moi sommes des aventuriers des temps modernes, prêts à relever des défis insoupçonnés, nous nous somme mis en devoir de verser dans la maitrise absolue, de contrôler ces petites rires stupides et nous avons accompli cette performance remarquable : siffler le même air en même temps !

J’ai bien conscience du caractère extraordinaire de l’exploit mais nous restons simples, après tout, ce n’est que la somme de nos efforts conjoints et d’une volonté implacable. Je pense que 2 ou 3 % de la population mondiale doit être capable d’une telle prouesse moyennant un entrainement conséquent.

De quoi, vous voulez une vidéo ?

Oh la la la , vous exagérez un peu mais je veux vous satisfaire.

La vidéo

Juste une chose avant que vous ne visionnez ce qu’il convient d’appeler un court métrage d’anthologie, le morceau original dure 60 minutes.

Voici donc un extrait :

La preuve de notre incroyable talent

Vous croyez qu’il peut y avoir un lien ?

Bon, ceci dit Singulier(s) est toujours en vente libre dans la boutique au tarif incroyable de 9, 95 € au lieu de 16, 95 € jusqu’à la fin du mois.

Profitez les amis, profitez.

2 commentaires

  1. J’ai beaucoup ri, cher Christophe ! Merci, merci, merci ! Mais le lien vers les sifflements n’est pas actif. Du coup : moi très, très, très triste !

    J’espère que ton bouquin arrivera dans ma boîte aux lettres aujourd’hui ou demain…

    Plein de bises, et fais-moi rire encore, ça fait tellement bien !

    Joan Ott 10 rue des Orphelins 67000 Strasbourg 06 24 97 10 48

    >

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s