Indigestion

Lundi dernier je me suis rendu dans un grand magasin de vente de meubles à monter soi-même, une enseigne suédoise dont le nom m’échappe…

Et j’ai acheté une superbe bibliothèque bon marché que j’ai assemblée comme un grand.

Je ne suis pas particulièrement doué pour ce genre d’exercice. Quand je dois changer une ampoule il me faut des mois et je stresse (vraiment) à l’idée d’assemblér quelques planches.

Je n’ai pas une âme de bricoleur.

Comment assembler un meuble Ikéa ?

D’abord j’ai ouvert mon application Spotify et j’ai tapé musique cool pour assembler un meuble , juste histoire de mettre toutes les chances de mon côté.

Crois-moi si tu veux, il n’y avait rien dans les résultats de recherche. Sauf une playlist de métal intitulé détruire des meubles . Pas trop ce que je cherchais. Moi je voulais assembler un meuble pas le détruire. En plus il est en bois, alors le métal…

Bref, j’ai opté pour un truc New Age.

A un moment il y avait un morceau avec des bruits de pluie, j’ai regardé dehors : soleil. J’ai eu un peu peur…

Bon, au bout du compte j’ai réussi à assembler mon meuble. J’en suis ravi et fier de moi.

Comme si c’était mon meuble …

Du coup j’ai fait un peu de rangement mais j’avoue que la bibliothèque était rapidement remplie !

Des livres et moi

Chez moi il y a des livres partout. Les rayonnages des bibliothèques sont doublés, j’ai des piles dans le bureau, la chambre, des bouquins sous le lit, il y en a partout.

Alors quand j’arrive à convaincre ma Chèrétandre d’ajouter (encore ) une bibliothèque dans le mobilier, j’en profite pour ranger un peu mon stock et la nouvelle venue est remplie en quelques minutes.

En rangeant, j’ai manipulé des centaines de bouquins, des dizaines de DVD et je me suis dit, fort objectivement, qu’il n’était pas tout à fait justifié de garder ce stock impressionnant.

Non pas que je n’aime pas ceux-ci mais j’aime l’espace plus que les choses et dans un volume restreint on ne peut pas facilement concilier les deux.

En plus je n’ai pas de lecteur DVD ni de téléviseur et mon ordinateur portable nouvelle génération n’a pas de fente sur le côté pour insérer de CD. Donc, j’ai une soixantaine de DVD inutiles.

Quant aux livres, j’ai cette fâcheuse tendance à récupérer tous les bouquins qui peuvent l’être et mon amie Marguerite m’avais demandé de récupérer ses livres lorsqu’elle mourait afin d’épargner cette tâche à son mari, peu bibliophile par nature.

Après qu’une récidive de cancer l’eut emportée, je m’en suis chargé mais maintenant que j’y pense, bon nombre des sélections de Marguerite ne correspondent pas précisément à mes propres affinités en matière de littérature.

Sans compter le fait que, consommatrice compulsive, mon amie m’a légué un paquet de bouquins en double, en triple exemplaire, voire davantage.

Je trouvai rapidement une solution idéale :

Vendre ses livres sur Internet

Mais c’est un de ces bordels .

Mais c’est tellement compliqué!

Et cette complication inextricable (sans compter les sangsues qui te proposent le rachat des DVD et des livres à 15 centimes) m’a fait plonger dans une nostalgie douceureuse.

Ce temps béni où il suffisait de mettre une table pliante sur le trottoir avec tes petites affaires dessus pour commercer avec le passant…

Ces weekends entiers passés assis au sol d’un trottoir à la porte Clignancourt pour vendre des bouquins trouvés ici ou là. (Faudrait que je rentre dans les détails à ce sujet un jour, tellement de trucs à raconter).

C’était simple, c’était beau.

Mais en 2020, en pleine pandémie, tout doit se faire derrière un écran d’ordinateur.

Photo de olia danilevich sur Pexels.com

Et même s’il y a des tâches qu’il ne me rebute pas d’emblée d’effectuer ainsi, d’autres, telles les activités commerciales ou relationnelles, ne me semblent pas faites pour être télé expérimentées.

Nouvelle ère

Parallèlement le monde s’enflamme pour le e-marketing. Mais pas moi.

Je renonce.

Je garde mes bouquins, les bouquins de Marguerite et les autres.

Je les lirai peut-être quand même finalement.

Je trouverai un acquéreur pour les DVD.

Mais je ne vais pas sacrifier ma santé mentale à créer un compte vendeur sur Amazon pour enrichir un milliardaire qui souhaite me soutirer 39 €/mois pour que je fasse un peu de place dans mon 3 pièces.

Tant pis.

Je vais juste continuer à proposer modestement mes propres écrits ici, dans ma petite boutique sur WordPress.

Laissez-moi en dehors de cette ère polluée.

Je vous aime.

4 commentaires

  1. Une fois de plus, le blog me rejette. Tu me diras si c’est vrai ou pas ! Mon commentaire :

    Mais quel bonheur de te lire ! Tristesse pour Marguerite, mais – elle ne m’en voudra pas – j’ai une fois de plus ri de bon coeur. Chez moi, c’est tout pareil : des bouquins en veux-tu en voilà, et plus de place pour les nouveaux, alors que je continue d’acheter. Et là, tout de suite, 450 bouquins à vendre (écrits par moi) commandés juste avant le confinement. Pour l’heure, des dédicaces en plein air, devant les librairies. Et après, quand le soleil se cachera, mes yeux pour pleurer… jusqu’au printemps, qui, foi de moi, ne saurait tarder.

    Joan Ott 10 rue des Orphelins 67000 Strasbourg 06 24 97 10 48

    >

    J'aime

      • Bizarrement quand j’ai vu le titre « indigestion » et de l’enseigne Ikea… Je me suis dit que tu as craqué pour leur boulettes de viande…

        J'aime

      • Salut Tim.
        Je réponds à ton commentaire un peu tard.
        J’ai du mal à confondre un magasin de meubles avec un restaurant.
        Voilà pourquoi je n’ai encore jamais essayé les boulettes de viande d’Ikéa.
        Je ne les essaierai probablement jamais.
        Sauf si un proche se montre généreux et persuasif (et dénué de meilleure adresse).
        Bises

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s