Derrière nos écrans de fumée

Plusieurs fois déjà il m’est arrivé de prendre tellement de plaisir à regarder une série, un documentaire ou un film sur Netflix que par la suite j’ai eu envie de rédiger un post sur le sujet.

Mais je me suis toujours contenté de mettre un pouce en l’air sur l’évaluation du produit sur la plateforme en question.

La raison principale est que je ne veux pas inciter les gens qui ne sont pas encore sur Netflix à s’y mettre.

C’est addictif et pas toujours édifiant sur le plan moral.

Mais des fois c’est bien.

Et hier j’ai vu un programme qui m’a poussé à écrire ces lignes que tu déchiffres avec un intérêt croissant mêlé d’admiration pour ma plume et de curiosité pour le thème.

Derrière nos écrans de fumée

C’est un excellent film documentaire qui dénonce la façon dont les GAFA manipulent leurs utilisateurs.

Bien sûr, le paradoxe c’est que Netflix dénonce le système qu’il utilise lui-même, à savoir l’utilisation des algorithmes qui prédisent les choix de l’utilisateur.

Juste pour illustrer le nature du piège : L’algorithme – très au point – de Netflix utilise ton historique de navigation sur la plateforme afin de te proposer des films qui risquent fort de t’intéresser. Si le choix proposé est à ton goût, tu regardes le programme, donc tu continues à passer du temps sur la chaîne et tu continues de nourrir l’algorithme qui est en mesure de te conseiller encore mieux la prochaine fois.

« Où est le problème ? », s’étonnera l’esprit naïf.

Petit cancrelat, le problème réside dans ton utilisation du libre arbitre.

Violence et crèmes glacées

Comme l’esprit naïf est souvent également inapte à la réflexion, je vais te guider (là où d’autres te manipulent).

Pour commencer, choisi un parfum de crème glacé. Celui que tu préfères. Lorsque tu as choisi, écris-le dans la section commentaire, ça va étayer le raisonnement de façon éclatante. (Merci pour ta collaboration, tu peux aussi simplement le noter sur un papier et l’ajouter dans les commentaires quand tu auras fini le lire cet article époustouflant.)

Ca y est, tu as choisi, noté sur le papier ?

Bien, maintenant imagine que tu as pris un abonnement bon marché chez un glacier de ton quartier.

Là, j’avoue que je sollicite ton imagination d’une manière inhabituelle est peut-être même inconfortable tellement le concept peut sembler impossible, voire oxymorien.

Pas grave, imagines…

Maintenant, vas chez ton glacier et prend ta glace gratuite: tu as le choix entre trois parfums :

  • vanille
  • framboise
  • citron

Maintenant il y a deux possibilités:

Soit l’un des trois choix correspondait déjà à un véritable favori.

C’est cool et on va vérifier ça dans les commentaires.

Deuxième possibilité, tu optes pour un des trois choix par défaut.

Par exemple tu aurais préféré du chocolat, mais comme tu n’aimes pas trop les glaces fruitées, tu vas prendre de la vanille.

As-tu vraiment choisi la vanille ?

Non, mais tu as le sentiment de l’avoir fait.

Le glacier, va en conclure que tu aimes la vanille et la prochaine fois, tu auras le choix entre trois parfums où la vanille va forcément figurer.

Si les deux autres options ne ta satisfont pas, tu choisira forcément la vanille, et restreindra d’autant ta liberté. Peut-être même qu’à force tu vas en finir par préférer la vanille au chocolat puisque ton glacier fait une glace à la vanille très très bonne…

On transpose ça à des choix cinématographiques et tu comprends comment certains utilisateurs en viennent à regarder des films violents alors qu’à la base, ils sont plutôt branché sur les films belges.

(Enfin, j’espère que tu comprends).

Réseaux sociaux et manipulation mentale des masses

J’ai pris un exemple Bisounours pare que c’est dans ma nature.

La réalité est beaucoup plus sombre en vérité.

Le reportage dénonce comment les algorithmes développés par Facebook, Google, Instagram et d’autres polarisent les gens, sur le plan politique, mais aussi comment ils favorisent les théories complotistes et d’autres choses détestables.

Plein d’autres réalités auxquelles nous sommes confrontées sans en avoir conscience sont abordées.

Je ne vais pas spoiler plus que ça car j’ai très envie que tu regardes ce programme, je suis convaincu que ça peut te protéger…

Un dernier argument : les interviewés ne sont pas des ennemis des GAFA, des écolos incultes à la barbe fleurie avec des petits lapins dans les bras, non, ce sont des anciens cadres, des développeurs, des ingénieurs et d’autres personnes très directement concernées qui comprennent trop tard que le créateur n’a plus aucune emprise sur sa créature.

Le monstre de Frankenstein va-t-il finir par bouffer le docteur ?

C’est dans une grande mesure toi qui va en décider.

Regarde Derrière nos écrans de fumée et n’oublie pas de me dire quel est ton parfum de crème glacée favori dans les commentaires.

Amour sur toi.

PS: et n’oublie pas de me commander Singulier(s) à 9, 95 € au lieu de 16, 95 €, il reste 12 jours.

Je te ferai une belle dédicace.

6 commentaires

  1. Oui, même si « oxymorien » n’existe pas (encore).
    Quand je serai académicien, le dictionnaire sera terriblement enrichi !
    Merci pour ta contribution à la petite expérience.
    Des bises

    J'aime

  2. Cher Christophe,

    Mais quel bel article ! Le fond et la forme se confondent et me confondent. Bref, en un mot comme en cent, j’aime ! Cela dit, ton bouquin n’est toujours pas arrivé dans ma boîte aux lettres… Bizarre, bizarre, non ? Et oui, ça encore, j’allais oublier : mon parfum préféré, c’est yaourt. Et Netflix, connais pas. Enfin si, de nom, mais c’est bien tout. Et pas très envie de connaître mieux. Peut-être que que je préfère bouquiner, va savoir…

    Joan Ott 10 rue des Orphelins 67000 Strasbourg 06 24 97 10 48

    >

    J'aime

  3. Salut Joan!
    Merci à toi aussi de t’être prêtée au jeu.
    Je suis très étonné que le bouquin ne te sois pas encore parvenu.
    Je l’ai expédié en lettre verte.
    Au pire des cas, je n’ai pas encore encaissé le chèque.
    Tiens-moi au courant et pardonne-moi d’avoir (encore) choisi la Poste.
    Des bises,
    Christophe

    J'aime

  4. Comme toujours, cet article amène à la réflexion ! J’adore !
    Moi non plus connais pas Netflix si ce n’est que de nom.
    Pour la glace pour moi c’est plutôt sorbet donc citron framboise me conviennent !
    Gros bisous !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s