Métisse façon, de Sarah Bouyain

Comme je l’écrivais il y a quelques jours, j’ai eu le privilège d’être choisi pour lire et donner mon avis sur le livre de Sarah Bouyain, Métisse façon.

L’éditeur, La Chambre d’échos, me l’a gentiment offert et expédié en échange d’une critique sur Babelio, mais généreux comme tu me connais, je ne peux m’empêcher d’en écrire une deuxième.

Des nouvelles … pas nouvelles

J’ai été surpris de lire que le copyright date de 2002. Pourquoi le mettre en avant maintenant ?

Peut-être est-ce une seconde vague promotionnelle, (je sens que le terme seconde vague te fait grincer des dents), ou pas ? Toujours est-il que ce bouquin mérite d’être lu, quelle que soit l’année de sa parution (un peu comme Singulier(s) en somme).

C’est un recueil de six nouvelles qui portent chacune assez d’intensité pour être des romans.

Un thème central, un fil rouge, une colonne vertébrale : la condition de métisse.

Mais attention, pas le simple métissage, fruit de l’amour des couples mixtes qui osent exister en dépit des préjugés et des jalousies. Non. Le métissage post-colonialiste. Sale métissage.

Des femmes noires engrossées par des hommes blancs, donnant naissance à des enfants sans histoire.

Des femmes magnifiques, des enfants splendides en quête d’identité, de reconnaissance et de pairs.

Des nouvelles écrites par une métisse

Sarah Bouyain est métisse elle-même, née en 1968 d’un père burkinabé et d’une mère française.

La question du métissage est donc aussi une affaire personnelle, elle a d’ailleurs réalisé un documentaire sur le métissage colonial qu’elle dénonce dans Métisse façon, intitulé Les enfants du Blanc.

Le livre est à la fois drôle est triste. Grave, mais pas désespéré. La poésie affleure à chaque page ainsi que des relents de l’Histoire. Sale Histoire.

Un livre à lire

Sans être éminemment politique, Métisse façon pointe du doigt les affres du post-colonialisme.

Sans juger.

Parce qu’on ne peut pas être à la fois juge et victime.

Je t’ invite vraiment à découvrir ce livre.

Titre : Métisse façon

Auteure : Sarah Bouyain

Éditeur : La Chambre d’échos

Prix : 15 €

Bien sûr tu peux aussi te ruer sur la Boutique … parce qu’on est en septembre… pendant encore une semaine…

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s