Les mots pour le dire

Dimanche, j’ai eu le plaisir de rencontrer Joan Ott, une fidèle du blog qui l’empreinte parfois de ses commentaires. (T’as vu, j’ai mis ton nom en gras !)

Comme elle avait commandé Singulier(s), profitant de l’extraordinaire rabais (valable encore 2 jours) du mois de septembre, que je le lui avais expédié par LA POSTE voilà bien 3 semaines et qu’elle ne l’a toujours pas reçu, je me suis dit que c’était un bon prétexte pour enfourcher ma moto et m’offrir un aller-retour Mulhouse-Strasbourg avant que le temps ne se dégrade davantage. J’ai bien fait.

Comme c’est devenu désormais inévitable lors d’une conversation, nous avons évoqué la pandémie et sommes rapidement tombés d’accord sur ce point:

On n’en parle pas comme il faut

N’évoquons pas le trucage des chiffres, le matraquage médiatique ou la bêtise létale des corona sceptiques, ne parlons que de mots.

La façon dont les médias traitent la pandémie me torture jour après jour quant aux termes choisis pour en parler. Et ça m’a donné l’envie de remédier, à notre échelle (oui, je t’ai mis dans l’affaire, tu vas vite comprendre).

Juste deux expressions employées dans ce cadre, pour illustrer et expliciter mon propos:

Gestes barrières et distanciation sociale

Nan mais franchement, c’est n’importe quoi !

Tu mesures à quel point ces termes sont négatifs ?

Une barrière, voilà bien un symbole de répression, de privation de liberté. Est-ce qu’on a envie de faire des gestes barrières ? Non, on a envie de se protéger et de protéger nos proches, certainement pas de nous enfermer ou de nous isoler. Déjà que dans la réalité on reste enfermé la plupart du temps, on n’a pas envie de s’enfermer dans nos gestes.

Pareil pour ce qui est de la distanciation sociale, c’est déjà assez difficile à vivre de ne pas pouvoir se réunir, de ne pas fréquenter les lieux de vie sociale ; de fait, nous sommes déjà victimes d’une évidente distanciation sociale, ne nous demandons pas d’en faire une pratique dans nos attitudes.

Ces termes sont désastreux quant à ce qu’ils communiquent, ils ne donnent pas envie d’appliquer les consignes, au demeurant pleine de bon sens, que le gouvernement nous demande de suivre par le biais des médias.

Que pouvons-nous faire ?

Changer les mots.

Gestes protecteurs et distanciation physique

Parce que c’est exactement le sens réel de ces pratiques qu’on nous recommande.

Et parce que ces termes : protecteurs et physique ne portent intrinsèquement rien de négatif.

Voilà où on en est et on n’a pas le choix.

Mais en changeant de vocabulaire, on peut inverser une tendance négative en quelque chose de nettement plus édifiant, choisir des mots qui donnent envie de faire l’effort.

C’est toi qui peux changer les choses

L’idée n’est pas d’interpeler les médias pour qu’ils changent leur vocabulaire.

Utilisons notre liberté pour le faire nous-même. Il n’y a pas de fatalité, nous pouvons commencer dès à présent à utiliser les mots positifs que sont « gestes protecteurs » et « distanciation physique » pour changer de point de vue sur la question.

Qui va le faire ?

Moi, toi, faisons-le, encourageons ceux qui nous entourent à le faire également, partageons l’idée sur les réseaux sociaux (via les boutons de partage de Twitter et Facebook en bas de l’article par exemple) et essaimons !

Quand dans quelques semaines on constatera que tout le monde, y compris les médias et le gouvernement ont changé d’expression, on se dira que l’on peut changer les choses, des petites choses. Et si cela peut amener à induire un changement constructif dans les comportements, on se dira qu’on a contribué à sauvé des vies.

Juste en choisissant de changer de vocabulaire.

Alors, prêt(e) à remplacer gestes barrières par gestes protecteurs et distanciation sociale par distanciation physique ?

A toi de jouer !

Aime, partage et vis !

Photo de Andre Furtado sur Pexels.com

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s