Décrobatie

Parfois je déteste le clavier de mon ordinateur.

Là, par exemple, il y a quelques secondes, alors que je finissais de rédiger un texte de 500 mots pour Textbroker, voilà que sans le faire exprès je compose probablement un improbable raccourci clavier et … tout mon texte disparait !

Oui, oui, un texte magnifique, totalement conforme au briefing, bien pensé pour être référencé SEO, truffé des 21 mots-clés de la commande. Pfft ! Envolé !

Du coup je suis un peu découragé.

Bon, j’avais fait le plus difficile, je vais m’y remettre, tout refaire. Si j’ai réussi à le faire une fois, je peux certainement le faire une seconde fois. En faisant bien attention de ne pas appuyer sur les mauvaises touches avec mes gros doigts.

Bon, mais décrobatie ?

Il n’y a pas que mes doigts qui me jouent des tours. Mon cerveau n’est pas mal non plus.

Décrobatie, c’est le mot que mon cerveau a inventé tout seul cette nuit et qui m’est arrivé dans un rêve.

J’étais à une grande fête, assis face à la scène qui n’en était d’ailleurs pas vraiment une puisqu’elle se trouvait au même niveau que l’auditoire.

Nous étions quelques dizaines de convives posés sur des rangées de chaises blanches en cuir ou quelque chose d’approchant.

De belles chaises avec un long dossier comme on en avait dans les années 70.

J’avais une bouteille de vin rouge sous la mienne, que je buvais au goulot. Apparemment, c’était normal, bien que l’assistance fut passablement distinguée.

Mais voilà que quatre ou cinq personnes prennent leur chaise et vont se mettre face à moi, sur la scène autrement dit.

Je m’en étonne un peu, et demande des explications. Je m’attendais à la formation d’ un chœur plus ou moins improvisé.

Et l’un des convives m’explique qu’il s’agit d’une décrobatie et que l’on allait jouer à une jeu qui s’appelle « mets ton dessert sous la chaise de ton voisin ».

J’en ai renversé du vin sur ma chemise.

Puis je me suis réveillé en me demandant ce que ce mot : « décrobatie » pouvais bien signifier.

Maintenant que j’ai effacé un précieux texte représentant un moment de travail consciencieux en un simple geste malhabile, je pense lui avoir donné du sens.

J’ai commis une décrobatie.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s