Le lecteur chinois

Comme tous les blogueurs, je viens vérifier régulièrement mes statistiques. Combien de personne sont venues, qu’est ce qu’elles ont lu, comment sont-elles arrivées ici ?

C’est le genre de question qu’on se pose. Ou plutôt c’est le genre de réponse qu’on peut obtenir parce qu’en fait on se pose beaucoup d’autres questions auxquelles on ne peut malheureusement pas trouver de réponse dans l’onglet statistiques.

J’avoue que je suis un peu obsédé par les questions relatives à l’identité de mon lectorat. C’est vrai que ça me ferait plaisir une fois de rassembler tous ceux qui me lisent dans une grande pièce prévue à cet effet, mon salon par exemple (nan, je rigole), dans le Stade de France, (nan, je rigole), tiens à la piscine de l’Illberg cet été si le confinement est fini, et qu’on puisse discuter tous ensemble, boire des coups et même nager un peu, pourquoi pas.

Alors, avec mon maillot de bain XXL, mes lunettes de soleil sur le nez et des coups de soleil sur les bras et les épaules, je ferai, ravi, le tour des convives en prenant un peu de temps pour faire connaissance avec chacun, en partageant une eau minérale (c’est quoi le raccourci clavier pour faire la tête du mec qui se marre ?).

Et il y a vraiment un type ou une nana, je ne sais pas, que j’ai envie de rencontrer à cette fête.

Mon lecteur (ma lectrice) chinois(e)!

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Alors, clairement, je ne sais pas si c’est lui. J’ai pris cette photo au hasard dans la bibliothèque gratuite à laquelle j’ai accès grâce à mon compte WordPress. Hey, mais t’imagines si c’est lui ? Ce hasard prodigieux !

Mais ceci dit, ce ne serait pas impossible du tout. Parce que, à la base, pour qu’un internaute chinois se retrouve à lire ce blog il faut forcément le concours d’un prodigieux hasard, non?

Parce qu’objectivement, dans la mesure ou ce lecteur, ou cette lectrice, ou, plus étonnant encore, ces lecteurs chinois arrivent sur ce blog par le biais d’un moteur de recherche chinois, Baïdu, le Google chinois, je ne sais pas ce qu’ils rentrent dans leur barre de recherche mais c’est ici qu’ils arrivent !!!

Alors de deux choses l’une, soit je suis mieux référencé en Chine que dans le reste du monde, mais je ne vois pas pourquoi ce serait le cas, soit il y a des types (ou des nanas) en Chine qui se posent tranquillement devant leur PC avec une Tsing-Tao Beer ou bien qui s’assoient cool sur les marches d’un édifice quelconque , ouvrent Baïdu et tapent Christophe Gelé dans leur barre de recherche…

J’ai une piste

Comme je l’ai précisé plus haut, je cherche mes photos dans une galerie dédiée où elles sont libres de droit. Pas par peur des procès mais par principe. Bien que, en tant que web créateur, je serais ravi qu’un autre web créateur utilise un extrait de mes textes pour illustrer son propos, même s’il ne me verse pas un centimes d’euro. Ou un yen. D’ailleurs ça m’est déjà arrivé en fait, je te raconterais ça si tu insistes mais pour l’instant, revenons à cette histoire de photo.

Je ne sais pas si tu connais le concept philosophico-mathématique du singe savant.

L’idée c’est que si tu donnes une machine à écrire à un singe et qu’il y tape sans discontinuer, il finira forcément par produire un texte, même sans en avoir l’intention.

Du coup, j’ai peut-être fait le singe savant dans sa version chinoise.

Tu connais Singulier(s). Si tu ne l’as pas encore lu, (ce qui serait un comble vu le temps que tu passes à lire ce blog) tu peux le trouver dans la boutique du blog, clique quelque part où c’est écrit Boutique.

Et là, tu tombes sur la magnifique couverture de ce modeste (mais réussi) ouvrage.

Bon, rien d’impressionnant puisque tu lis ce livre en boucle depuis que tu le possèdes et que tu as déjà vu cette couverture des milliers de fois. Comme beaucoup d’autres lecteurs tu lis un chapitre avant de t’endormir, tu le poses sur ta table de chevet et ce visage est le premier que tu rencontres au début de chaque journée.

Alors regarde, ô lecteur (trice) ébouriffée(e), ce que je viens de trouver dans ma photothèque:

Photo de Ike louie Natividad sur Pexels.com

C’est la version chinoise ! (Et acnéique).

Je ne connais pas cette nana mais si ça se trouve c’est une star chinoise, un top modèle qui fait de la publicité pour l’Eau Précieuse. Et lorsque l’internaute chinois admiratif se demande s’il existe un équivalent en Europe, il se retrouve à lire ici à contempler Charmène !

Oui, elle s’appelle Charmène.

C’est un personnage de Singulier(s).

Que tu peux trouver dans la Boutique.

Tout ça pour ça…

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s