#Le livre du mois/1

Je suis content d’inaugurer cette rubrique consacrée à un livre qui aura mérité qu’on en parle. En fait j’ai déjà parlé de plusieurs livres au cours du mois de décembre : Le Déni du Maître-Sève, de Stéphane Arnier et Les étoiles s’éteignent à l’aube de Richard Wagamese.

Bien qu’ils soient tous les deux excellents et méritent également d’être lus, je vais consacrer cet article à un autre livre, une belle bande dessinée jeunesse qui m’a été offerte par son éditeur dans le cadre de l’opération Masse Critique organisée par Babelio en décembre.

Masse Critique ?

Tu connais peut-être déjà le site Babelio auquel je fais parfois référence. Il s’agit d’un site dédié à la littérature qui se veut aussi être un réseau social. Moi qui ne suis pas fan des réseaux sociaux en général, j’aime bien celui-là dans la mesure où les rares amis que j’y ai (bien entendu je ne les connais pas, c’est le comble inavoué des réseaux sociaux) ne parlent que de littérature. Je te promets que les commentaires sont assez différents de ceux que tu peux trouver sur Youtube et ailleurs. Ici pas de haine et l’orthographe est respectée. Ça change …

Bon, Babelio est aussi un site à vocation d’accompagnement des éditeurs et je pense qu’il doit gagner un paquet de fric grâce à la publicité. Je n’y vois rien de mal. Contrairement à d’autres produits dont on nous vante sans arrêt les vertus illusoires, les livres sont bons pour la santé ! Si on les choisit bien. Et c’est là le plus grand intérêt du site à mon humble avis : tu peux consulter les avis des Babéliotes sur n’importe quel bouquin qui t’intéresse, mais aussi des critiques et des citations. Les avis sont disponibles grâce à un système de notation à étoiles de 1 à 5 gradué par demi-valeur.

Tous les mois de septembre à juin, Babelio organise un événement mensuel, Masse Critique, qui permet aux Babéliotes participants de recevoir (peut-être) un livre gratuitement en échange d’une critique. Ce sont les éditeurs qui offrent les bouquins et Babelio s’occupe de la mise en relation en présentant la liste des livres. Il suffit de cocher le ou les livres qui t’intéressent et d’indiquer ton adresse postale pour participer. Le choix des élus ne se fait pas entièrement par hasard, la qualité des critiques déjà écrites sur le site entre en jeu. Ceci dit, tu es libre de donner un avis négatif si c’est ton choix, il suffit d’argumenter.

Mais en ce qui concerne le livre que j’ai reçu ce mois-ci, il est plutôt très positif.

L’Autre monde, de Davide Garota & Jonathan Barja

C’est une belle BD grand format (24 X 30 cm) de 48 pages toutes en couleurs.

L’histoire est simple, je te livre le résumé de la quatrième de couverture : « Alors que Sdibidlit, petit monstre, débarque dans le monde des humains pour échapper à un magicien, il rencontre Marc, un jeune garçon de dix ans. Ce dernier va se joindre à lui afin d’éviter que le magicien ne prenne le pouvoir. Mais la route est encore longue pour les deux compagnons , qui au fur et à mesure des rencontres, vont s’apprivoiser et s’apprécier. »

Le récit se déroule à la façon d’une histoire d’heroic fantasy: une quête parsemée de dangers en vue de combattre un vilain ennemi à l’aide de ses compagnons de voyage. C’est destiné plutôt aux jeunes (le héros a dix ans) mais j’ai bien apprécié quand même (je suis un jeune qui a beaucoup d’expérience, c’est tout). J’ai trouvé les dessins très beaux, travaillés mais sans excès, la mise en couleurs est très réussie. Le ton des dialogues est résolument positif et encourage de belles valeurs telles que la solidarité, le partage ou l’amitié.

Les créateurs

Davide Garota à qui on doit les belles images de ce livre est dessinateur et aquarelliste, il a déjà publié trois albums en Italie et collabore avec différents journaux italiens dont le célèbre Corriere della Sera. Mais il fait tout cela depuis la Normandie où il vit désormais.

Les textes sont signés Jonathan Barja qui a fait ses débuts sur des courts-métrages. C’est un auteur normand qui a déjà écrits deux albums de BD avec l’illustrateur Pioc : Colorado et le trésor d’Ali Baba pour les plus jeunes et Tête de Pioc pour les moins jeunes.

L’Autre monde est un beau moyen pour les enfants de passer du livre d’images à la bande dessinée. Il vous en coûtera 14 euros seulement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s