Haine et réseaux sociaux

Comme tu le sais déjà puisque je me répète comme une petite vieille, je ne suis pas un grand adepte des réseaux sociaux. N’empêche, je sais ce que c’est et je m’y perd parfois, un peu comme tout le monde. Or, j’ai fait ce constat troublant que les commentaires haineux envahissent littéralement ces derniers. Je pense en particulier à Twitter (que j’ai arrêté depuis belle lurette (le charme désuet de cette expression …) et aussi et surtout à YouTube.

Et je ne cesse de m’étonner du flot de haine qui alimente la section commentaires des vidéos postées sur YT. Je ne parle pas seulement de la haine de l’orthographe, infiniment présente évidemment, mais aussi de la haine tout court, la haine crasse, celle-là qui précède les disputes pour un regard et les génocides auxquels on s’empresse de participer pourvu qu’il soit organisé par l’état et devenu légal de fait (Arménie, Europe nazie, Rwanda, Sri-Lanka, je continue ? ).

Mais ce qui me surprend le plus (parce que la haine, bien que je ne parvienne pas m’y habituer ne me surprend finalement pas tant que cela) c’est le paradoxe fondamental du commentaire haineux. Je prends deux exemples tout simples pour illustrer:

Norman, James Bond, Twitter et le racisme

J’ai lu ce matin un article qui est apparu sur le fil d’actualité de mon smartphone sur Public.fr (j’ai fait exprès une phrase un peu longue pour mettre ce détail en dernier, histoire que tu n’y prêtes pas trop attention et là je continue d’essayer de noyer le poisson avec cette parenthèse de circonstance que je referme de ce point.) L’article en question relatait comment Norman (YouTubeur devenu stand-upper ou inversement, je connais mal sa biographie) s’est attiré les foudres de son public avec une vanne gênante (jugée raciste et misogyne) sur la prochaine interprète de 007 qui sera une femme noire. Bien entendu, le pseudo média s’indigne mais publie quand même l’extrait vidéo en question, ce que je ne fais pas, j’ai la prétention (peut-être) d’être cohérent.

Je ne vais pas entrer dans la polémique du « on n’a plus le droit de rien dire » ou du « on ne doit rien laisser passer », je comprends les deux parties et je tiens à préserver ma neutralité. Mais. Je suppose que lorsque tu vas voir un spectacle (physiquement ou sur le Net), c’est qu’à priori tu apprécies l’humour de l’artiste en question ou bien que ta curiosité t’amène à penser que ça pourrait être le cas. Si à terme tu es déçu(e) par sa performance, c’est juste que tu as fait un mauvais choix. Mais qu’est-ce que tu espères en critiquant le type sur son fil Twitter ? Si tu cherches à augmenter sa visibilité, c’est bien vu, c’est gagné. Sinon, garde le silence et admets que tu t’es trompé(e). Penses-tu ô commentateur(trice) décérébré(e) que par tes propos haineux tu vas mettre fin à une autre forme de haine ? Non, c’est perdu d’avance. La haine ne combat pas la haine, elle l’alimente ! (Alors là, j’ai trouvé un slogan les gars, du lourd.) Donc, laissez ce type tranquille, s’il ne fait plus rire personne il cherchera un autre job et c’est fini. Ses vannes racistes, qui font partie d’un spectacle, ne reflètent pas que sa pensée (et encore c’est peut-être du second degré) mais aussi (et surtout) celle d’une majorité de racistes silencieux qui ne changeront pas d’avis en lisant ton commentaire.

Passons au deuxième exemple:

Aya Nakamura, détestée et omniprésente

J’aurais pu prendre l’exemple d’ Éric Zemmour (carrément, mon correcteur sait mieux que moi comment ça s’écrit !), le principe est le même. Mais je trouve Aya Nakamura plus jolie. (Je la verrais bien en 007 …) Bref, quand je vais faire un tour sur YouTube pour voir un peu ses clips, je prends toujours le temps de lire les commentaires (ce qui est plus chronophage que de regarder des vidéos au bout du compte) et je m’étonne de voir les attaques dont elles fait l’objet. Comme si elle devait être mieux que tout le monde pour en arriver là. On lui reproche d’avoir un pseudonyme (sic), de mal parler français et de mal chanter. Bon, je précise que les commentateurs utilisent également un synonyme le plus souvent, quant à leur français, il consiste surtout en des fautes de frappe si je ne veux pas être suspicieux quant à leur niveau de langue, reste à savoir comment ils chantent …

Mais le truc le plus débile c’est qu’il viennent regarder, écouter des clips de cette chanteuse pour ensuite la critiquer. Mais qu’est-ce que tu fais là ? ! Personnellement je n’aime pas trop le chou rouge. Bon. Je me vois mal aller au restaurant, commander un plat à base de chou rouge (si, si, en Alsace c’est possible) et ensuite appeler la serveuse pour lui dire que, décidément, je n’aime pas le chou rouge en commençant de lui expliquer longuement pourquoi. Qui passerait pour un idiot dans cette affaire ?

  • A. La serveuse
  • B. Moi
  • C. Le chou rouge

Bien entendu ça fonctionne aussi avec Éric Zemmour, ses idées et sa plastique diffèrent mais le principe reste le même.

Pour conclure

Je vais peut-être arrêter aussi YouTube … Parce que, contrairement à ces pénibles commentateurs analphabètes comme leurs pieds, je ne suppose pas une seule seconde que ces quelques lignes feront bouger les choses, ni que quelque chose fera bouger les lignes; mais juste, j’aspire de tout mon être à un monde meilleur où la haine sera devenue complètement hors de propos.

Peace

PS: Bien entendu si tu n’es pas d’accord ou que tu trouves que je chante mal, tu peux venir me critiquer dans la section commentaires et contribuer ainsi à augmenter ma visibilité, ça fait toujours plaisir.

2 commentaires

  1. Je veux bien augmenter ta visibilité, cher Christophe. Mais comment ? Je ne sais pas la haine. Ah ! Je pourrais éventuellement dire que tu chantes pire que casserole cabossée, mais même ça, je ne peux pas, puisque je suis convaincue que quand tu chantes, tu fais exprès de cacophoner. Ouah ! Un néologisme ! Qui donc viendra haineusement me le reprocher ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s