Comment tu vois ta ville ?

Parisien de naissance, lorsque j’ai débarqué à Mulhouse il y a déjà plus de vingt ans, je ne savais rien de cette ville sinon qu’elle était située en Alsace. C’était d’ailleurs tout ce qu’il m’importait de savoir puisque j’avais demandé ma mutation dans cette région. Mon ex-femme est allemande et l’Alsace me semblait un bon compromis entre le France et l’Allemagne. Je n’en connaissais que Strasbourg et lorsque mon chef m’a demandé si j’acceptais une mutation pour Mulhouse, je lui ai simplement demandé : « C’est en Alsace ? » Il m’a dit oui, j’ai accepté la mutation et je suis venu travailler et vivre dans cette ville qui est devenu ma ville.

Une ville comme une autre

J’ai tout de suite bien apprécié Mulhouse. Je trouvais cette ville beaucoup plus petite et beaucoup plus calme que Paris. Évidemment. Pour être honnête, les Mulhousiens ne m’ont pas tout de suite enchanté par leur hospitalité légendaire. Plutôt le contraire : si ça ne te plait pas retourne d’où tu viens… Mais je suis resté, convaincu que s’il y a des gens méchants partout il y en aussi d’autres qui ne le sont pas.

Mais ce qui fait l’identité d’une ville, ce n’est pas seulement ses habitants ( même si à mes yeux cela demeure le plus important). Beaucoup d’autres facteurs entrent en ligne de compte mais celui sur lequel je voudrais m’arrêter aujourd’hui c’est les paysages.

Je sais déjà que les détracteurs de ma belle cité commencent peut-être à sourire en coin lorsque j’évoque les paysages mulhousiens. Il y a des paysages à Mulhouse ? Non, mais t’es sérieux ? Oui, je le suis. Ou plutôt non, je ne le suis pas toujours et c’est peut-être ce qui me permet de m’aventurer volontiers hors des sentiers battus et de voir ce que peut-être d’autres ne voient pas.

Hey Félix!

Témoin cette image d’un Félix le chat pour le moins content d’être là.

Je sais que tout le monde n’est pas sensible à l’art urbain. Je pense que c’est pour beaucoup une question d’éducation esthétique et que le fait d’avoir grandi à Paris m’a permis d’être favorisé sous ce rapport. Mais des artistes urbains œuvrent dans toutes les villes du monde et j’en profite pour saluer et remercier la personne qui a réalisé ce beau dessin (il y a longtemps déjà, visiblement).

Art urbain et urbanisme

L’art est toujours animé par un désir esthétique. Et si l’art urbain est peut-être moins accessible à certains, je pense que c’est parce que le contexte ne lui rend pas hommage et ternit sa beauté. Là encore, je pense que cela dépend de celui qui regarde.

Le chat de l’exemple aurait pu aussi pu apparaître ainsi:

Moins beau

C’est moins beau à mon avis, mais est-ce que l’artiste est responsable ? Non, lui a cherché à embellir et à animer un environnement urbain manifestement inesthétique (sauf peut-être au regard de quelque architecte industriel misanthrope).

J’aime ma ville parce que des artistes urbains l’embellissent.

Mais aussi parce que la nature est partout et qu’il suffit de la regarder pour la voir.

Nature, l’art originel

Bien entendu, l’activité humaine, avant de vouloir agrémenter les villes de dessins sympas a d’abord constitué à dévaster les forêts primaires pour construire lesdites villes. Mais elle n’a pas réussi à tout effacer de ce qui fait la beauté d’un endroit, quand bien même il porte excessivement l’empreinte du modernisme. Pour illustrer mon propos, un exemple : quoi de plus vilain qu’un tronçon d’autoroute, quoi de plus résolument artificiel et synonyme de pollution (y compris esthétique) qu’une autoroute ?

Et pourtant…

A 36 depuis le pont de Lutterbach

J’aime cette photo où les couleurs naturelles sont presque les mêmes que les couleurs industrielles. Le jaune du coucher de soleil et des phares des voitures, le gris des nuages lourds et de la chaussée.

Certes l’autoroute n’est pas particulièrement belle. Mais elle n’a pas fait disparaitre le ciel…

La beauté est à ta portée, à Mulhouse comme ailleurs

Il n’y a pas de ville moche. On ne peut pas dire que Mulhouse soit une ville moche. Il n’y a que des regards mal intentionnés qui ne savent pas capter la beauté d’un endroit.

Alors apprécie ta ville. Mulhouse ou une autre.

Le canal de l’Ill
Le sentier qui longe le canal entre les quartiers Brustlein et Bourtzwiller

Sors de chez toi et marche un peu, ça te fera du bien.

5 commentaires

  1. J’ai besoin d’être en contact avec la nature pour m’apaiser et le choix de venir à Mulhouse était uniquement un choix pratique pour les études des enfants : école, collège, lycée, transports…et nos activités personnelles.
    Je stressais rien qu’à l’idée de vivre en ville mais à ma grande surprise, j’ai découvert énormément de verdure dans les rues de Mulhouse, suffisamment pour que je m’y sente bien. L’art urbain est sympa aussi, j’ai pris un tas de photos de tellement de choses différentes ! On sent un réel désir de la ville de la rendre agréable à vivre.
    Quand aux gens irrespectueux, je crois que quelque soit l’endroit où ils habiteraient, ils auraient le même comportement !
    Il faut ce concentrer sur ce qui est beau et tout va bien 😊
    Bises à vous deux 👋

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s