#unboxing / 3

Samedi soir, 20 heures, deux heures après le couvre-feu autrement dit. Je regarde une vidéo sur YouTube d’un Nigérian qui a été buzzé en or par le jury espagnol de España Got a Talent lorsque mon téléphone se met à sonner. Qui me dérange ainsi au beau milieu de la nuit ? (J’ai l’habitude de me coucher tôt en général.) Un 07 pas répertorié, bizarre, bizarre… Fou d’aventure, j’oublie toute retenue et comme un fou je m’élance, décroche :

« Allô ? »

« Bonjour, c’est le livreur, je vous apporte votre colis. Je suis au numéro 17. »

« Ok, mais moi j’habite au 15. »

« Oui, je sais mais je n’ai pas trouvé. »

….

« Ok, je descend. Je mets des chaussures et j’arrive. »

Bon, moi j’habite au 15, je ne sais pas non plus où se situe exactement le 17 . Je m’apprête à devoir chercher un livreur en longhi, chemise, lunettes et baskets. Il y a du jaune, du bleu, du rose. J’espère que le type n’est pas homophobe parce que je ne suis pas rassurant. Et j’espère aussi qu’il n’est pas homophile parce que je ne suis pas rassuré. Finalement une voiture de livraison arrive devant la porte lorsque je l’ouvre. (Je l’ai vue arriver parce que c’est une porte vitrée). Soit le 17 est à droite, soit il a fait le tour du bâtiment.

C’est un jeune garçon courageux et masqué qui me tend mon colis. Je m’en saisis et dit : « Merci, bonne soirée ! »

Il me dit merci et il repart vers d’autres livraisons tardives au volant de sa voiture blanche. Comme je suis un addict de vérification de boîte aux lettres, je vérifie et constate qu’elle contient un colis. J’ai reçu deux bouquins aujourd’hui !

Unboxing ++

La Kube mensuelle qui sert de prétexte à cet unboxing du 15 se voit donc accompagnée de l’envoi relatif à la Masse Critique de Babelio. J’ai le plaisir d’avoir été choisi pour écrire la critique de La solitude des anges gardiens de Lorenzo Cecchi. Les Éditions Traverse, maison belge, m’ont donc envoyé gracieusement ce recueil de nouvelles:

Je suis déjà bien content. J’ai un mois pour lire ce bouquin et rédiger ma critique.

(Et oui, je l’ai déjà rédigée, j’ai reçu mes bouquins avant le quinze… (Si j’avoue que j’ai réussi à fabriquer une machine à voyager dans le temps on va encore venir me prendre la tête.))

Passons maintenant au deuxième colis.

La Kube

Bon, ouvrons notre petite boîte.

Deux sachets de thé : l’un, thé vert goût russe (???) et l’autre, kapha (?????????). Cool, je vais encore faire des découvertes gustatives.

Poursuivons notre déballage. Mince, il n’y a rien à manger. C’est ma diététicienne qui doit être contente. En revanche il y a un calendrier 2021, c’est de saison. Un bel objet offert par les éditions La table ronde qui a aussi joint un petit livret inédit présentant L.P. Hartley, un auteur que je vais découvrir à mon tour.

Il y a aussi le fascicule mensuelle PRÉFACE , la traditionnelle carte postale et le marque-page. Les deux représentent des cieux nuageux. Comme quoi ça peut être beau parfois un ciel de nuages.

Dernière petite chose avant de m’intéresser au livre : une charmant petit lot de 15 fiches de lecture, bleu, une exclusivité Kube d’après ce qui est écrit sur le sachet. Mais les renseignements sont en italien : titolo, autore, genere, pagine, et tutti quanti. Ça ne m’indispose pas, je trouve ça joli. Il y en a 15, je vais les utiliser pour mes 15 prochaines lectures. ( Vœu pieux)

Le livre

L’étiquette qui ferme la pochette en kraft précise « Un récit passionnant. Bonne lecture ». Merci. J’ouvre.

J’ai lu la quatrième de couverture, ça m’a fait penser à Split, le film de Night Shyamalan. J’aime bien la thématique : un type souffrant d’un syndrome de personnalité multiple. En plus, Daniel Keyes, ça me dit quelque chose, je me lève et vais vérifier dans ma bibliothèque…

Oui, c’est l’auteur de cet excellent livre : Des fleurs pour Algernon. Quel bonheur ! J’avais adoré ce récit, je sens que je vais me régaler !

Bon, ben mon ami, ça c’est un beau déballage, riche en promesses.

Grâce à ma machine à voyager dans le temps, je peux te parler un peu de ce livre puisque j’en ai achevé la lecture.

Il s’agit précisément de l’histoire qui a servi de base au film de Night Shyamalan.

Bien que le bouquin figure dans la collection policier & thriller du Livre de Poche, il s’agit plus précisément d’un récit biographique vraiment impressionnant. L’auteur a rencontré a plusieurs reprises le vrai Billy Milligan, ou plus exactement certaines de ses personnalités plus des dizaines de personnes de son entourage pour pouvoir écrire ce livre de plus de 600 pages.

Je lui ai mis 5/5 étoiles dans ma critique Babelio.

Enjoy !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s