Vaccin, phobie et liberté de conscience

Jeudi, je vais me faire vacciner.

Pas par conviction, ni par devoir, simplement parce que je sens qu’on a pas trop le choix en définitive.

Je ne suis pas complotiste, ni conspirationniste.

Je ne pense pas qu’on va m’injecter un truc bizzare qui va se déclencher avec la 5G ou que mon bras va devenir aimanté.

Non.

Simplement j’ai pu observer dans mon entourage et celui de mon épouse que beaucoup de gens avaient mal réagi au vaccin. Celui-ci a fait une thrombose, celle-là une réaction neurologique qui lui a valu une hospitalisation, d’autres encore ont connu d’autres troubles.

Ce ne sont pas des histoires que j’ai entendues dans les médias, ce sont des choses qui sont arrivées à des gens que je connais.

Autre chose encore : je connais quelqu’un qui travaille en maison de retraite. Dans cette maison, tous les résidents ont été vaccinés contre le Covid. Mais ils continuent à l’attraper et à en mourir. Cela n’empêche pas.

D’un autre côté j’ai attrapé cette maladie au mois de novembre, je suis resté malade deux semaines, positif quatre semaines, puis je m’en suis remis. Ainsi que des dizaines de proches.

Du coup, pour ce qui me concerne, je préfèrerais ne pas me faire vacciner. Cela me semble plus prudent. Sans compter qu’on ne connait pas encore les effets secondaires à long terme, et ce n’est pas une critique mais un fait.

Je suis conscient de la dangerosité de cette épidémie, conscient des millions de morts.

C’est pourquoi j’ai toujours observé les gestes de précaution scrupuleusement, c’est pourquoi je porte un masque dès que je sors de chez moi.

Mais je ne vais pas me faire vacciner par conviction. Je ne crois pas que le vaccin soit la solution pour éradiquer cette pandémie.

Je crois que c’est juste la solution pour pouvoir aller librement au cinéma et au restaurant, la solution pour continuer de vivre à peu près normalement.

Et il me semble évident que c’est la même chose pour tous les gens qui se sont rués sur Doctolib à la suite de l’allocution présidentielle de la semaine dernière.

Pour résumer, ce vaccin me fait peur mais je vais le prendre quand même juste pour ne pas devenir un paria.

Est-ce qu’il n’y a pas quelque chose qu cloche dans ce monde ?

6 commentaires

  1. Pour ma part, la peur du vaccin ne m’ayant pas effleurée une seule seconde, je me suis mise à trépigner d’impatience dès les tout premiers jour de la pandémie. C’est sans doute la raison pour laquelle je suis bien contente d’être doublement vaccinée depuis plus de quinze jours. ce qui ne m’empêche pas de faire gaffe tout pareil, masque, gel, distance, et même virucidage des courses. Parce que ce variant-là (et je préfère ne pas penser aux suivants), n’est pas gentil-gentil, et parce qu’on sait très bien que les vaccins efficaces à 100%, ça n’existe pas, ou alors ça se saurait. En un mot comme en cent : à défaut de mieux, le vaccin. Dont la preuve sous forme de QR code m’est demandée lors de mes concerts en EHPAD… alors que certains soignants, dans ces mêmes EHPAD, sont toujours antivax et toujours pas vaccinés. Et c’est ce qui me met le plus en rogne.

    Aimé par 2 personnes

    • Il n’y a pas de quoi être en rogne Joan.
      Vaccinés ou pas, ils prennent soin des petits vieux dont les familles ne peuvent ou ne veulent plus porter la charge.
      Il y a un peu plus d’un an, ils s’occupaient des premiers malades du Covid sans vaccin mais aussi sans masque.
      Certains exercent ce métier depuis des dizaines d’années et risquent de perdre leur emploi. Ils ont été applaudis au fenêtres et à présent ils sont montrés du doigt comme des malfaiteurs.
      En même temps, les policiers qui vont contrôler que tu as ton pass pour pouvoir chanter ne sont pas tenus d’être vaccinés.

      Aimé par 1 personne

  2. S’il n’y avait que a qui cloche dans ce monde !
    Perso je ne suis pas antivax, j’avais pris rv pour ma 1re dose avant le speech de Macon (aurais-je oublié le « r » ?).
    Par contre ça me fait chier de devoir faire vacciner ma fille ado, mais ils parlent d’étendre le pass aux écoles donc on a pas le choix !
    Et je suis foncièrement contre ce pass sanitaire obligatoire, en fait on punit des gens mais pourquoi ? Parce qu’ils prennent le temps de réfléchir avant de se ruer sur un vaccin tout récent sur lequel on a trop peu de recul ? Parce qu’ils ont toujours respecté scrupuleusement les gestes barrières et ne sont donc pas un danger pour les autres, contrairement aux débiles qui portent le masque sous le nez ou vont à des raves party pour se la jouer rebelles ?

    Enfin, la « bonne nouvelle » pour toi c’est qu’ayant déjà eu le virus, tu échappes à la 2de dose de vaccin. Quand tu iras te faire piquer, demande le test sanguin avant. Bon moi je l’ai fait mais manque de bol, le covid n’est pas passé par moi donc double dose pour bibi…

    J'aime

  3. Hey Skyler,
    effectivement il n’y a pas que cela mais en ce moment c’est d’une évidence …
    Promis, je vais faire une sérologie avant la deuxième dose.
    Notre corps est la meilleure option pour fournir les défenses dont nous avons besoin, j’en reste persuadé.
    Tiens bon et continue de nous écrire des beaux articles comme tu le fais.
    Bises,

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s