Sphère, de Florent Rigout

Il y a seulement quelques semaines, je découvrais un nouvel éditeur grâce à NetGalley : L’Alchimiste éditions, par le biais d’un livre-jeu moderne érigé sur le principe du livre dont vous êtes le héros propre aux années 80 : Les décombres du monde de Cyril Amourette.

Le livre en question ne m’a pas bouleversé plus que ça mais en revanche j’ai bien apprécié l’univers de l’auteur et je suis allé jeter un œil curieux sur le site de L’Alchimiste éditions afin de voir si l’auteur avait d’autres cordes à son arc. Puis, tu sais comment ça se passe quand on commence à surfer sur le web, d’une page à une autre j’ai oublié le but de ma ballade et je suis passé à autre chose.

Mais quelques jours plus tard, j’ai reçu un mail de NetGalley qui souhaitait avertir ses contributeurs de la présence d’un nouvel éditeur sur la plateforme : L’Alchimiste.

Me sentant une âme de pionnier, je me penchai à nouveau sur les bouquins proposé en découverte et je choisis Sphère, de Florent Rigout, juste pour voir.

Le résumé

Tout commence par une banale affaire policière : une chercheur est trouvé occis dans un laboratoire et le flic qui se retrouve chargé de l’affaire est une sorte de loser magnifique, un peu au rancart, qui se réjouit de cette possibilité de passer à autre chose que la routine qui l’occupe.

Mais les choses se compliquent rapidement. Alors qu’il a arrêté un suspect, celui-ci se prend une balle dans le front en pleine rue sans que l’inspecteur n’ait rien vu venir. Puis de fil en aiguille la pression monte. L’affaire est beaucoup plus complexe que prévu est les enjeux semblent concerner un consortium scientifique assez puissant pour manipuler la police et les services secrets …

Ce que j’en dis …

Franchement, je ne m’attendais pas à prendre une telle baffe !

Au début je pensais avoir entre les mains un polar normal, bon mais sans prétention, un de plus. Je le dis sans condescendance, avec ce sourire un peu blasé du gros lecteur. Mais au fil de ma lecture j’ai été de plus en plus intrigué par la tournure de l’histoire. Ce n’était plus un simple policier mais peut-être aussi un livre de science-fiction … Pas courant.

Puis finalement, après quelques recherches sur le Net, je me rend compte que la noosphère, les neutrinos etc. n’appartiennent pas à l’imaginaire de l’auteur mais sont des réalités scientifiques bien concrètes que mes lacunes en la matière ne m’avaient pas permis d’appréhender plus tôt.

Ainsi donc, ce n’est peut-être pas de la science-fiction mais un livre scientifico-policier ?

Encore plus original que je l’imaginais.

Puis plus j’avance dans le bouquin et plus j’hallucine. On se retrouve en l’an 999 sans savoir pourquoi, mais ça prend du sens quelques chapitres plus loin. Le puzzle se complète et le plaisir de lecteur est exponentiel.

Au final je me retrouve à avoir lu un bouquin d’une très grande originalité que je recommande chaleureusement aux gros lecteurs blasés ainsi qu’à tout esprit curieux.

Et de mon côté je vais continuer à suivre L’Alchimiste

Sphère, de Florent Rigout est publié par L’Alchimiste Éditions.

Livre broché de 333 pages vendu 21,10€.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s