La Bibliothèque de Minuit, de Matt Haig

J’aime lorsque la littérature nous fait du bien tout de suite, là maintenant, à mesure que nous lisons les lignes et tournons les pages. C’est l’effet que produit La Bibliothèque de Minuit.

Cette lecture m’a été offerte par les éditions Mazarine via la plateforme NetGalley France et je remercie tout ce beau monde.

Je ne le fais pas systématiquement mais aujourd’hui j’ai envie de dire merci.

Effet bénéfique de cette lecture ?

Le résumé

L’histoire s’ouvre sur Nora, nana déprimée comme on en connait tant et à qui il nous arrive peut-être de ressembler parfois.

Mais Nora en a tellement marre qu’elle passe à l’acte et se donne la mort. Enfin, pas tout à fait parce qu’à l’heure de sa mort, elle se retrouve dans une immense bibliothèque dans laquelle chaque livre raconte la vie qu’elle aurait pu avoir si elle lui avait donné un autre cours.

Une bibliothécaire est là pour lui donner le livre de son choix. Le deal est simple : chacun des milliers de livres qui composent cette étrange collection raconte une autre version de sa vie, une autre possibilité. Si elle trouve une version de sa propre vie qui lui plait elle y reste, sinon elle revient dans la bibliothèque de minuit et elle choisit un autre livre, une autre possibilité de sa propre vie.

Au fil du roman elle va opter pour plusieurs bouquins et finalement se rendre compte que chaque version de sa vie, qu’elle soit devenue une rock star internationale, une nageuse médaillée olympique ou une humble viticultrice, comporte son lot de joies et de vicissitudes.

Je ne vais pas en dévoiler davantage car ce livre demande à être lu.

Ce que j’en dis …

En toute honnêteté, je m’attendais à un truc un peu mièvre, du style développement personnel (ce qui n’est vraiment pas ma tasse de thé) mais je me suis laissé gagner d’abord par la couverture et ensuite par l’universalité du délire consistant à pouvoir revenir en arrière pour voir ce que ça aurait donné.

Et puis après la série de polars que je viens de m’enquiller j’ai pensé que ça me ferait du bien de changer un peu d’ambiance.

Bien vu. Parce que j’ai vraiment passé un bon moment.

Matt Haig a traité son sujet à priori assez naïf en abordant la question des multivers et de la physique quantique ce qui donne un ton presque réaliste à son récit. (Ok, j’ai dit presque).

Et c’est vrai que cette notion des univers parallèles superposés et de la possible navigation de l’un à l’autre me fascine depuis longtemps.

Je ne résiste pas à partager avec toi une application à laquelle j’ai beaucoup médité : la prière.

Imagine que tu pars en vacances à l’étranger demain et que tu doives impérativement présenter ton passeport lors des contrôles douaniers. C’est généralement le cas. Mais, problème, tu attends de recevoir ton passeport qui est supposé te parvenir par pli recommandé avec accusé de réception. Il est 16h et tu n’as encore rien reçu alors que le courrier est généralement distribué aux alentours de 13h. Tu décides donc de te tourner vers Dieu dans la prière parce qu’il est ton seul espoir de partir en vacances demain. Tu pries, tu termines par un amen de circonstance, et trente secondes plus tard le facteur sonne à ta porte avec ton recommandé. C’est ton passeport. Tu pars demain.

Question : que ce serait-il passé si tu n’avais pas prié ? Le facteur aurait-il sonné quand même ou bien aurais-tu du annuler tes vacances faute de passeport ?

La physique quantique répondrait sans doute que la prière t’a permis de basculer dans un univers parallèle dans lequel le facteur sonne à ta porte alors que sans cette démarche de foi tu serais demeuré dans celui où il ne passera que demain.

Bon, c’est une application très personnelle. Le bouquin n’aborde pas une seule fois la question de la prière mais en revanche il tourne autour de la question des multivers avec intelligence et délivre finalement un message positif et encourageant.

Je ne peux donc que t’encourager à le lire et à en tirer tes propres conclusions. Matt Haig n’est pas un gourou du développement personnel mais c’est un écrivain intéressant doté d’une belle imagination aux frontières du quotidien.

La Bibliothèque de Minuit, de Matt Haig et publié par les éditions Mazarine.

C’est un livre broché de 414 pages vendu 22€ ou 6 de moins dans sa version électronique.

Date de parution : le 5 janvier 2022.

7 commentaires

Répondre à Matatoune Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s