Les derniers jours des fauves, de Jérôme Leroy

L’uchronie est souvent liée à la littérature de l’imaginaire.

Mais avec Les derniers jours des fauves, Jérôme Leroy nous offre une uchronie politique, sombre et prégnante, terriblement en phase avec la réalité et l’actualité française.

Un roman impressionnant, incontournable.

Résumé

La France est en proie à des tensions sociales sans précédent : pandémie de Covid, mouvement de protestation des Gilets Jaunes, sécheresse et canicule, rationnement de l’eau entrainant des violences civiles et policières.

Le seul moyen d’endiguer le chaos consiste à confiner la population.

A la tête de l’État Français, Nathalie Séchard, présidente de la République supporte le formidable stress induit par la crise mais décide de ne pas briguer un second mandat.

Dans son entourage, les puissants se mettent en tête de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour s’assurer la succession. Tout. Y compris les manœuvres les plus sombres, les plus amorales, les plus inavouables.

Assassinats déguisés en meurtre crapuleux ou en attentats terroristes aux revendications fictives. Intervention de sociétés ploutocrates secrètes.

Depuis les groupes d’extrême gauche jusqu’aux fronts d’extrême droite en passant par les verts et les centristes, tout le monde veut sa part du gâteau et n’hésite pas à franchir les limites de l’acceptable. Pourvu que cela reste dans l’ombre.

Ce que j’en dis …

Encore une lecture qui m’a coupé le souffle. Je vais finir apnéiste.

Résolument neutre sur le plan politique, j’avais peur de m’ennuyer avec ce genre de livre.

Je ne me suis pourtant pas ennuyé une seule seconde. Jérôme Leroy m’a scotché dès la première page avec son style accrocheur, tout en finesse et en puissance.

Les personnages sont très attachants et au fil des pages le côté de la fiction propre à l’uchronie laisse place à une face plus sombre, le roman politique devient roman noir, thriller implacable.

Mais du début à la fin on ne peut pas s’empêcher de penser que toute cette histoire est tellement ancrée dans l’actualité que tout pourrait aussi bien être vrai.

Voilà qui amène une réflexion sur les coulisses du pouvoir, sur tout ce qui se passe potentiellement dans l’ombre, derrière les masques de la respectabilité.

Je me suis intéressé à la biographie de Jérôme Leroy, n’aurais rien trouvé de surprenant à le savoir ancien conseiller de l’Élysée ou de Matignon. Que nenni. Un prof de français dans une ZEP du Nord de la France, devenu écrivain et scénariste, récompensé par plusieurs prix littéraires.

Je pense qu’il faut qu’il se prépare mentalement à en recevoir d’autres. Si Les derniers jours des fauves se trouvait récompensé à son tour je n’y verrais rien d’étonnant.

Les derniers jours des fauves, de Jérôme Leroy est édité par La Manufacture de livres.

C’est un livre de 432 pages vendu 20,90€.

Il paraitra le 3 février 2022.

N’hésite pas à passer une précommande chez ton libraire préféré.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s