U4-Stéphane, de Adrian Huelva, Pierre-Paul Renders et Denis Lapière

Après les albums consacrés à Jules, puis à Koridwen, je poursuis ma découverte de la saga U4 en bande dessinée avec Stéphane grâce à NetGalley et à Dupuis.

Résumé

L’humanité a été décimée par un virus meurtrier, le U4, qui a causé la mort de presque tous les humains dans le monde entier, à l’exception des adolescents entre 15 et 18 ans.

En France comme ailleurs, les survivants sont en proie à une certaine forme d’anarchie que tentent de juguler les quelques militaires rescapés. Mais ceux-ci œuvrent avec violence et autoritarisme.

Comme Jules et Koridwen, Stéphane est au nombre des survivants de ce drame planétaire. Comme eux, elle (oui, Stéphane est une fille) est une joueuse experte de WOT, Warriors Of Time, un MMORPG, un jeu en ligne massivement multijoueur autrement dit, et comme eux, elle a lu ce message de Khronos qui invite les joueurs d’élite à un rendez-vous le 24 décembre à minuit sous la plus ancienne horloge de Paris : il connait un moyen de remonter le temps pour empêcher la pandémie de se produire.

Stéphane est la fille d’un célèbre épidémiologiste qui travaille sur le virus U4 et cherche à découvrir pourquoi il a épargné une certaine tranche d’âge parmi la population. Oui, son père fait partie des rares survivants.

Il lui est bientôt permis de le rencontrer, malheureusement elle constate qu’il est manipulé par les militaires qui ont pris le pouvoir.

C’est donc vers Khronos qu’elle tourne ses espoirs et elle décide de se rendre elle aussi à cet étrange rendez-vous.

Ce que j’en dis …

Pour être tout à fait franc, j’avoue qu’après avoir lu les deux premiers tomes, et constaté une inévitable redondance j’avais une certaine appréhension lorsque j’ai commencé la lecture du troisième.

Mais en définitive, je n’ai nullement senti une aggravation du phénomène de redondance. Bien entendu il est de nouveau fait mention des autres protagonistes mais il me semble que l’histoire de Stéphane est davantage en lien avec celle de Yanis, le seul album que je n’ai pas encore lu. Cette idée de coupler les récits évite l’écueil que je redoutais et je trouve donc que c’est une excellente idée.

En fait, cet album est mon préféré parmi les trois, sans doute parce qu’il vient en partie nourrir ma curiosité. Par ailleurs j’aime bien le personnage de Stéphane, plus singulier peut-être que les autres …

Quoi que, lorsque je réfléchis un peu plus longtemps, Jules et Koridwen m’avaient aussi beaucoup plu. Non, tout bien considéré je crois simplement que si j’ai plus de plaisir avec le troisième volet c’est simplement du à une accumulation de bonheur de lecture.

Je suppose que l’effet aurait été le même dans n’importe quel ordre.

Seul petit bémol, Dupuis a archivé U4-Yanis avant que je ne le télécharge, c’est ma faute, je n’ai pas prêté attention à la date d’archivage. Du coup, je crois que je vais tout simplement aller l’acheter chez mon libraire préféré, ainsi que l’album final consacré à Khronos. Autrement je resterai sur ma faim.

Rien à dire, cette saga est véritablement addictive !

U4-Stéphane, d’Adrian Huelva, Pierre-Paul Renders et Denis Lapière est édité par Dupuis.

Un album de BD tout en couleurs de 144 pages vendu 14,50€.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s