Slow power – Le super-pouvoir de la lenteur, de Pierre Moniz-Barreto

Babelio consacre l’édition de Masse Critique des mois de février et juin à des livres classés dans la catégorie non-fiction.

C’est dans ce cadre que j’ai eu le plaisir de recevoir, puis de lire Slow Power, de Pierre Moniz-Barreto.

Le résumé

Dominée par la culture du « toujours plus, toujours plus vite », la société occidentale a fait de la rapidité et de la réactivité immédiate les conditions de la réussite. Et si nous découvrions que la lenteur est une formidable source de puissance, d’accomplissement, de réussite ?

Pierre Moniz-Barreto démontre que la lenteur, considérée à tort comme un handicap ou une tare, est une qualité et une force. Après avoir exploré le concept de lenteur et ses différentes dimensions, il propose de multiples ressources et exercices pratiques permettant de cultiver la lenteur et de bénéficier de ses bienfaits au quotidien. Invitant son lecteur à un parcours initiatique, il lève le voile sur la puissance de la lenteur : dans un indispensable équilibre fast & slow, elle s’avère être un levier de développement personnel et d’accomplissement professionnel adapté aux crises et mutations que nous traversons.

Découvrez le pouvoir de la lenteur, faites-en votre puissante alliée, pratiquez-la comme une arme de développement et d’accomplissement !

Ce que j’en dis …

Jusqu’à cette année, je n’avais jamais lu de livres consacrés au développement personnel, ou presque.

J’y avais toujours vu un refuge facile pour des inadaptés naïfs en quête de direction, constituant de belles proies et des victimes désignées pour des maîtres à penser avides de popularité et d’autres gourous plus ou moins modernes.

Mais conscient de la toxicité des préjugés, je ne m’interdis pas de telles lectures pour autant et je m’autorise même à y prendre plaisir lorsque c’est possible.

Avec Slow power, le plaisir a répondu ‘présent’.

Il faut dire que si je ne me sens pas client de développement personnel, je suis un adepte convaincu de la lenteur depuis longtemps. Je me souviens d’un collègue qui disait à mon sujet : « Gelé, tu lui parle du stress, il crois que c’est un animal … « 

Quelques mois plus tard, j’écrivais une chronique intitulée La rapidité (in Welkome to the Kube, Les ateliers de Porthos, voir l’onglet Boutique) dans laquelle je m’épanchais quelque peu sur cette tension impalpable liée à l’importance de la célérité, tellement présente dans le milieu professionnel.

C’est dire à quel point j’ai pu facilement tomber d’accord avec nombre de pensées, et d’idées, présentées dans cet ouvrage.

J’ai apprécié notamment que l’auteur parle beaucoup de son propre ressenti et n’est jamais directif. Il parle de son expérience, de son point de vue, le partage sans l’imposer.

On découvre dans ce livre que l’éloge de la lenteur n’est pas si rare puisque de nombreuses citations enrichissent le propos de l’auteur, de Sénèque à Alain Damasio en passant par Gandhi et Charles Baudelaire.

Il est indéniable que la pandémie de Covid-19 a grandement ralenti nos sociétés pendant deux ans. Mais peut-être le bénéfice de ce ralentissement nous a-t-il échappé. Peut-être avons-nous le sentiment que la lenteur engendrée tenait davantage du problème que de la solution.

Si la question vous interpelle, si vous aimez prendre le temps de regarder longuement les bourgeons naissant sur vos plantes vertes ou d’observer la fumée d’un bâtonnet d’encens qui monte dans l’espace dans une danse chaotique, ajoutez ce livre à votre bibliothèque et lisez-le sans tardez ! Oups …

A propos de l’auteur

image : Sylvie Curty (c)

Pierre Moniz-Barreto est entrepreneur, auteur et conférencier. Il a exercé en marketing stratégique, communication institutionnelle et business développement au sein de grands groupes. En 2019, il co-fonde « l’Académie des Intelligences Humaines » où il déploie une expertise en intelligence spirituelle unique en francophonie. Il est l’auteur de Slow Business (2015).

Slow power – Le super-pouvoir de la lenteur, de Pierre Moniz-Barreto est édité chez Mardaga.

Le livre broché et illustré de 173 pages est vendu 19,90€.

Un commentaire

  1. Pas de développement personnel pour moi non plus, ni d’éloge de la lenteur. En revanche, depuis que je suis à la retraite, et même si je cours encore partout, j’ai appris à prendre mon temps pour regarder les choses et les gens. Et ça, c’est une découverte Hénaurme !!!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s