U4 – Yannis, de Adrian Huelva, Pierre-Paul Renders et Denis Lapière

NetGalley et Dupuis m’avaient permis de découvrir la saga U4 en bande dessinée et j’ai déjà chroniqué ici les trois autres volumes. Mais étourdi que je suis, je n’avais pas téléchargé celui consacré à Yannis dans les temps.

Comme je ne voulais pas passer à côté du quart de l’histoire, j’ai acquis l’album en version papier histoire de boucler la boucle en attendant de lire Khronos, pour découvrir le dénouement de cette saga.

Le résumé

Puisque c’est le dernier volet de cette série de 4 albums que je découvre ici, je te propose de consulter mon avis sur les autres albums de la série:

Ce sera plus intéressant qu’un quatrième résumé de l’histoire globale.

Il suffit de cliquer sur l’album de ton choix pour lire la chronique qui lui est consacrée.

Mais comme je ne veux rien t’imposer non plus, voici le résumé de la quatrième de couverture:

Koridwen, Jules, Stéphane et Yannis ont entre 15 et 18 ans.

Ils ont mystérieusement survécu au virus U4, qui a décimé 90% de la population mondiale.

Ils ne se connaissent pas, mais se rendent pourtant au même rendez-vous.

Un étrange rendez-vous donné par Khronos, le maître du jeu en ligne Warriors of Time …

Ce que j’en dis …

Il eut été insupportable à mon âme de collectionneur de passer à côté de cet album.

Et c’est une idée vraiment très bonne de proposer ce genre d’expérience littéraire, tant sur le plan intellectuel que sur le plan commercial. Tout le monde y trouve son compte.

Par rapport aux autres personnages, Yannis se distingue par le fait qu’il est accompagné d’un chien, Happy, mais aussi des fantômes de ses proches privés de sépulture, à commencer par ses propres parents. Ils vont le hanter, parfois pour l’encourager, parfois ils lui feront peur mais ils ne seront jamais loin.

Pour le reste, on le retrouve durant quelques cases en compagnie de Stéphane avec qui il va avoir une aventure fugace.

C’est le seul volume sur les quatre que j’aurai lu sur papier et j’avoue ne pas être en mesure de me déterminer quant à ma préférence. Le livre imprimé est un bel objet, mais la version numérique permet de zoomer, ce qui est un vrai plus lorsqu’on parle de bande dessinée.

Quatre livres qui racontent la même histoire, je pense que ça doit lasser au bout d’un moment et il me semble que la limite est atteinte ici, sans être dépassée. Comme pour les évangiles : quatre, c’est bien.

Mais parvenu à ce stade, le lecteur ne connait pas encore le fin mot de l’histoire et la lecture de Khronos devient absolument incontournable, obligatoire, inévitable.

Cet ultime album paraitra le 13 mai 2022.

Je l’attends avec impatience …

U4-Yannis, de Adrian Huelva, Pierre-Paul Renders et Denis Lapière est édité chez Dupuis.

L’album de 116 pages tout en couleurs coûte 14,50€.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s