Num_anité – Tome 1: Le commencement , de Cyril Vial

Après la belle découverte que fut Yakusas !, je continue de d’explorer l’univers de Cyril Vial, sympathique auteur autoédité qui réalise une performance assez exceptionnelle puisqu’il est en train de publier simultanément trois trilogies différentes, chacune se réclamant d’un autre genre littéraire.

Yakusas ! est classé thriller fantastique, Le chasseur de démons est étiqueté Urban fantasy.

Num_anité s’inscrit quant à lui dans le genre dystopique.

Le résumé

2054 : la planète Terre est la proie du changement climatique et de nombreux conflits armés. Pour échapper à ces fléaux, l’espèce humaine se divertit dans des univers virtuels créés par la PROMETHEAN CORPORATION, multinationale aussi puissante que mystérieuse …

Chaque joueur y est doté d’un score révélant sa capacité à se synchroniser aux ondes VIRTUA, mécanisme révolutionnaire permettant de devenir héros, criminel, aventurier … n’importe qui !

Mais, malgré ses bienfaits, quels terribles secrets ce metaverse renferme-t-il ? Qui sont vraiment les êtres numériques le peuplant ?

Préférant les sensations du monde réel, Priam Hawthorne, un jeune homme disposant pourtant de capacités numériques extraordinaires, et Roxane Noles, une cascadeuse, se trouvent embarqués dans une formidable épopée qui transcendera leur existence à tout jamais.

Ce que j’en dis …

Bon, en ce qui me concerne, j’estime que Num_anité relève davantage de la science-fiction que de la dystopie pure, mais c’est un détail.

Ce premier tome, et probablement la trilogie dans son ensemble, devraient ravir un public de gamers. En effet, si le récit s’ouvre de façon relativement classique, le lecteur connait bientôt une expérience qui tient de l’immersion totale dans un univers littéraire qui s’apparente beaucoup à celui du jeu vidéo (pour le peu que j’y connais).

Cyril Vial créé effectivement un univers atypique à la croisée des genres, entre Call of Duty ( où ce genre de jeu, j’avoue ne pas être un expert en la matière) et Matrix. Et c’est une vraie performance en littérature. Je ne vois vraiment pas à qui ou à quoi comparer ce style immersif révolutionnaire.

La quête est rythmée par de nombreux combats, de très nombreux combats. Certains ont lieux dans le monde réel, d’autres dans un monde virtuel, on évolue constamment entre les deux.

Les thèmes abordés sont classiques en SF : humanisation des intelligences artificielles, désir d’émancipation, asservissement des consciences. Implantation d’une conscience humaine dans un système numérique ou robotique.

Mais tout cela est traité à un train d’enfer, ça défouraille de tous les côtés. Les amateurs de récits d’action vont se régaler !

Pour ma part j’aurais apprécié un style un peu plus posé … je crois que je vieillis…

Ceci dit, les questions soulevées sont d’une terrible actualité. C’est pourquoi je considère qu’il ne s’agit pas d’une dystopie mais davantage d’un récit d’anticipation. Alors que Mark Zuckerberg transforme Facebook en Meta, le monde des métavers et les terribles dérives possibles doivent nous interroger de toute urgence.

Et quoi de mieux que la science-fiction pour interroger sur l’avenir ?

Num_anité -Tome 1: Le commencement, de Cyril Vial est disponible sur Amazon.

Le livre broché de 340 pages est vendu 18€.

La version numérique 4,99€.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s