#Lesmémés Tome 2 Mourir peut encore attendre, de Sylvain Frécon

En avril et en décembre, la Masse Critique organisée par Babelio est consacrée aux arts graphiques. Ce n’est pas mon domaine de prédilection mais j’aime bien lire une bande dessinée de temps en temps.

Aussi, dans la longue liste des publications proposées, j’en avais sélectionnées plusieurs et parmi toutes, c’est #Lesmémés que j’espérais lire plus que toute autre. J’en avais déjà entendu parler en bien sur France-Inter.

Quelle joie d’avoir été choisi par l’équipe de Babelio pour la recevoir !

Le résumé

Les mémés reviennent, toujours plus en forme et bien installées dans le wagon de queue du grand train de la vie filant droit vers son terminus !

Avec sa bande de sacrées mémés, Sylvain Frécon s’attaque à de nombreux sujets d’actualité et de société, mais toujours sous le prisme de l’absurde, de l’acerbe et du franchement drôle. Les mémés ont un avis sur tout et la langue bien pendue. Les nouvelles technologies, la sexualité, les lanceurs d’alerte, la crise écologique, la vie, et bien sûr, la mort …
Rien n’échappe à nos octogénaires préférées.

Ce que j’en dis …

Je ne suis pas un expert en BD donc, mais sur la cinquantaine d’albums que compte ma bédéthèque, une dizaine ont été édités par Fluide Glacial.

C’est par le biais du mensuel éponyme que j’ai découvert que la bande dessinée n’est pas seulement destinée aux enfants et c’est grâce à Fluide Glacial que j’ai pu devenir adulte sans délaisser cette forme de littérature.

Ceci étant dit pour exprimer mon attachement à cet éditeur.

Sylvain Frécon, je ne connaissais pas. J’étais resté un peu bloqué sur les auteurs de ma génération : Edika, Binet, Maëster, entre autres.

#Lesmémés c’était donc à la fois rassurant du côté de l’éditeur et un saut dans le vide du côté de l’auteur.

Le vide a été vite comblé ! J’ai retrouvé dans #Les mémés tout ce que j’aime chez Fluide Glacial : l’humour grinçant, le courage de l’absurdité et un certain regard sur l’actualité. Mais surtout, surtout : de la rigolade à foison.

Et quand je dis rigolade, je ne parle pas d’un modeste sourire, non. Je parle d’éclats de rire, de franche hilarité, de celle qui m’a souventes fois fait fermer mon album et contracter cette légendaire ceinture abdominale.

Je n’ai pas ri à chaque page mais j’ai ri tout le long du livre et bordayl, qu’est-ce que ça fait du bien !

Mais j’ai lu ici et là que le premier tome était mieux … du coup, il ne me reste plus qu’à me ruer sur celui-ci en attendant le troisième !

#Lesmémés Tome 2 Mourir peut encore attendre de Sylvain Frécon est édité par Fluide Glacial.

L’album grand format, de 56 pages tout en couleurs coûte 12,90€.

Il est paru le 2 février 2022.

4 commentaires

Répondre à Joan Ott Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s