Labyrinthes, de Franck Thilliez

Il y a des auteurs, fort nombreux, que j’apprécie beaucoup alors que je ne les lis pas souvent.

Il n’y a là aucun paradoxe mais la simple réalité qui s’impose à tout lecteur : un temps limité à consacrer à une offre littéraire qui semble ne jamais s’épuiser.

Ainsi je n’avais lu de Franck Thilliez que La Chambre des Morts avant de me consacrer à ses Labyrinthes.

Pourtant je ne l’ai pas lu.

Je l’ai écouté.

Labyrinthes de Franck Thilliez

Le résumé

Suivez le fil infernal

Une scène de pure folie dans un chalet. Une victime au visage réduit en bouillie à coups de tisonnier. Et une suspecte atteinte d’une étrange amnésie. Camille Nijinski, en charge de l’enquête, a besoin de comprendre cette subite perte de mémoire, mais le psychiatre avec lequel elle s’entretient à bien plus à lui apprendre. Car avant de tout oublier, sa patiente lui a confié son histoire. Une histoire longue et complexe. Sans doute la plus extraordinaire que Camille entendra de toute sa carrière…

Ce que j’en dis…

C’est ma seconde incursion dans le monde nouveau du livre audio après la découverte de Tant que le café est encore chaud, de Toshikazu Kawaguchi.

Il n’y a pas de point commun entre les deux livres sinon que je les ai écouté tous les deux et que ce fut dans les deux cas par le truchement de NetGalley.

Je continue de me forcer à découvrir ce format. Mais l’impression est toujours la même : je me dis que je préfèrerais lire le livre plutôt que l’écouter. Chaque fois que je voyais Labyrinthes dans le rayon d’une librairie ou d’un supermarché, et il est partout, je ne pouvais pas m’empêcher de le prendre en main et de le feuilleter avec envie … alors même que son écoute était en cours !

Cette version audio, lue par Léovanie Raud est d’une belle qualité. La lecture est précise et vivante sans être théâtrale et les effets spéciaux, sobres, sont bienvenus.

L’histoire quant à elle est absolument géniale.

Vu le nombre de lecteurs que le livre a d’ores et déjà conquis, je ne crains pas de spolier mais comme ce n’est pas dans mes habitudes je ne vais me livrer à ce délit que dans une petite mesure.

Franck Thilliez nous fait découvrir plusieurs femmes en proie à des difficultés en rapport avec leur mémoire et leur identité. Elles ont toutes à vivre des choses fort pénibles, allant de la séquestration à l’usurpation d’identité.

Au début du livre on peine à comprendre quel lien les rapproche puis alors qu’on avance, on a le sentiment de s’y retrouver, avant de se perdre à nouveau, comme dans un labyrinthe !

Certains passages sont particulièrement gore, malsains et glauques.

Tant l’intrigue que les composantes m’ont fait penser à un autre roman particulièrement noir : Le Passager, de Jean-Christophe Grangé.

Au terme de cette écoute demeurent une interrogation et une conviction :

  • Suis-je fait pour les livres audio ?
  • Je devrais lire Franck Thilliez plus souvent.

Labyrinthes, de Franck Thilliez, lu par Léovanie Raud est édité chez Lizzie.

Le livre audio est vendu 22,99€

2 commentaires

Répondre à Matatoune Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s