Kid Paddle T.18 Silence of the lamps, de Midam

Déjà 18 albums et Kid Paddle ne prend pas une ride. Midam continue à nous régaler d’une joie féroce.

Le résumé

Kid Paddle devrai s’appeler « King Paddle », tant il est un super pro des jeux vidéo (surtout ceux où l’on dégomme des Blorks.) Mais Kid porte ce nom car il est aussi un gamin comme les autres, si ce n’est qu’il possède un faible pour tout ce qui est gore, gluant et répugnant… Ce qui lui donne mille et une idées de blagues qu’il va vous présenter dans son tout nouvel album ! Sa sœur Carole, première de classe désespérément raisonnable, risque encore d’avoir quelques petits soucis, tout comme son père fonctionnaire aussi cravaté que flegmatique ! »

Ce que j’en dis…

Voilà déjà un an, je prenais plaisir à renouer avec Kid Paddle en découvrant le Tome 17 : Tatoo compris. (Ce n’est rien de dire que le temps passe vite).

Aussi lorsque Dupuis a proposé dans le catalogue NetGalley de découvrir le nouvel album, le Tome 18 : Silence of the lamps, je me suis empressé de le solliciter et je remercie les intéressés de m’avoir encore une fois accordé leur confiance.

Notons d’abord le succulent titre, jeu de mots en anglais et hommage référentiel au silence des agneaux, ce qui n’échappera pas à un lecteur un tant soit peu anglophone et cinéphile.

Pour ceux qui connaissent Kid Paddle, ils ne manqueront pas de se réjouir (encore) des histoires courtes (une page) de ce gamin féru de jeux vidéo et amateur de gore qui fantasme son père débonnaire en héros, agent secret ou autre mercenaire.

Ce que je trouve remarquable c’est cette propension de Midam à cultiver avec succès la même recette simple depuis des décennies sans tomber dans la routine, la lassitude ou la caricature de ses personnages.

Franchement, au bout du dix-huitième opus on lui pardonnerait facilement de se trouver en manque d’inspiration ou d’originalité mais il n’en est rien !

Ce qui nous permet d’en tirer une conclusion fascinante : derrière le succès inaltérable de cette série truculente se cache assurément un auteur qui a su garder un regard d’enfant sur un monde en pleine déliquescence sans se laisser atteindre par la morosité ambiante.

Kid Paddle continue à explorer l’univers en constante expansion de son imaginaire inouï pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Et tant pis pour sa sœur et ses amies !

Kid Paddle T.18 Silence of the lamps, de Midam, est édité chez Dupuis.
L’album cartonné tout en couleurs de 48 pages coûte (seulement) 11,90€.
Paru le 4 novembre 2022.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s