Le Monstre des Mers

De Chris Williams – sortie sur Netflix le 15 juin 2022.

Chris Williams, un nom qui ne vous dit peut être pas grand-chose, et pourtant!

Vous aurez probablement vu et apprécié les monuments que sont devenus les films d’animation Mulan, Les Nouveaux Héros, Vaiana : La légende du bout du monde, Lilo et Stitch ou encore le génialissime Kuzco, l’empereur mégalo. Tantôt réalisateur, tantôt scénariste, le bonhomme a déjà largement prouvé qu’il a du talent à revendre. Avec Le Monstre des Mers, Williams s’offre une parenthèse et troque les tables du studio aux grandes oreilles, pour celles du mastodonte du streaming : Netflix.

Un petit résumé

 À une époque où des créatures terrifiantes parcourent les mers, les chasseurs de monstres sont de véritables héros. Et aucun n’est plus adulé que le grand Jacob Holland. Mais lorsque la jeune Maisie Brumble embarque sur son navire légendaire, il trouve en elle une alliée inattendue. Ensemble, ils se lancent dans un voyage épique à travers des eaux inexplorées, et entrent dans l’Histoire. 

Netflop

Passé totalement inaperçu pour moi au moment de sa sortie en raison de la nullité de sa promotion, Le Monstre des Mers a bien plus à proposer que ce que l’extrait Netflix veut bien donner à penser.

J’en profite pour ouvrir une parenthèse et vous demander si vous êtes aussi consterné que moi en constatant à quel point le géant du streaming ne sait pas du tout vendre ses films via sa plateforme. Sérieusement, qui choisit ces extraits ?

Merci le bouche à oreille

Après avoir constaté que pas mal avaient apprécié, j’ai décidé de lui accorder une seconde chance. Et je n’ai aucun remord, si ce n’est de ne l’avoir fait plus tôt. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette petite pépite.

Des qualités indéniables

Attention, je ne suis pas non plus en train de vous promettre le chef d’œuvre de la décennie – je ne voudrais pas survendre le bébé. Cela dit voici quelques raisons qui, selon moi, font de lui un bijou venant rivaliser avec d’excellentes productions signées des meilleurs studios d’animation.

  • Ses graphismes

Dès son introduction, les images ne laissent pas indifférent. Depuis qu’Avatar est sorti, nos attentes sur la manière de réaliser l’eau ont évolué. A l’avenir, il se peut que toute proposition souffre de la comparaison.

Conquis par la beauté des images maritimes, j’ai vite abandonné l’idée d’établir une comparaison. La scène d’ouverture m’a particulièrement bluffé pour le réalisme de la mer déchainé. Émotions garanties!

  • Les personnages

Depuis plus d’une décennie, Marvel abreuve notre imaginaire à coup d’effets spéciaux. On pourrait penser qu’avec cette expérience, ils sont devenus experts dans l’art d’iconiser leurs héros, et pourtant ! Il n’en est pas toujours ainsi. Il arrive encore que cela ne prenne pas. Pour exemple, je citerais Black Panther : Wakanda Forever, où l’antagoniste Namor n’est jamais très impressionnant, y compris dans ses moments les plus fulgurants. Il ne suffit pas d’avoir de « super » personnages, pour les rendre captivants, cela demande un réel savoir-faire. 

Par contraste, Williams et ses équipes savent y faire et le prouvent avec la manière. Pour notre plus grand plaisir !

« Souriez les gars, vous êtes filmés! »

Si deux personnages sont particulièrement sur le devant de la scène, quelques autres sont bien caractérisés, offrant une certaine diversité de genre et de forme, notamment au travers de l’équipage.

  • La musique

Les mélodies piratesques qui accompagnent les images conférent au métrage un cachet incontestable. Pour le reste, la bande originale de Mark Mancina est très plaisante.

Quelques références & inspirations

Sorte d’uchronie, réécrivant le passé naval, en y ajoutant un bestiaire légendaire, tout y est visuellement très inspiré par le vieux continent. De nombreuses références familières pour nous autres européens : une dirigeante aux allures de reine d’Angleterre, un souverain très français, des bâtiments à l’empreinte gréco-latine ou encore un navire rappelant l’Empire Britannique.

Dans son récit et son atmosphère, il n’est pas sans rappeler quelques autres histoires, de Pirates des caraïbes à Au cœur de l’océan, en passant par quelques points d’intrigue et d’esthétique de l’excellente trilogie Dragon.

« Succès en vue! »

Vous l’aurez certainement compris, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir Le Monstre des Mers. Il saura certainement conquérir le cœur de toute la famille.

Je ne peux que vous encourager à réveiller votre âme d’explorateur avide d’aventures. Pensez bien à vous munir d’un slip de bain de qualité, sans oublier de vous mouiller la nuque avant de plonger – question de sécurité.

Pas besoin de nous envoyer une carte postale, racontez-nous votre périple en commentaire juste un peu plus bas, ça nous fera plaisir !

A bientôt pour un nouveau commentaire Ciné & Cie.

Cinéphilement vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s