Désaxé, de Hakim Djaziri

La dernière fois que je suis allé au théâtre, j’étais sur scène et j’interprétais (si l’on peut dire) le rôle d’une statue. Je devais avoir treize ans environ …

Mais depuis que j’ai lu Désaxé, ce n’est plus de planches dont j’ai envie mais d’un bon fauteuil et je guette dorénavant la venue de Hakim Djaziri à Mulhouse!

Le résumé

Depuis la prison de Fleury-Mérogis, un homme est envahi par une pensée : il a cinq ans, c’est son anniversaire. Le doux parfum de son Algérie natale lui revient. Mais très vite, les souvenir de son enfance heureuse laisse place à d’autres, plus sombres : la montée de l’intégrisme, sa fuite en France avec ses parents, son arrivée dans la cité des Trois-mille à Aulnay-Sous-Bois, l’un des quartier les plus difficiles de la Seine-Saint-Denis.

De déceptions en désillusions, en manque de repères, il sombre dans la violence. Pourtant élevé dans l’amour des autres, il se referme sur lui-même et, sous les yeux impuissants de ses parents, se noie dans la délinquance puis dans un islam radical …

Il sait qu’il n’y a aucune fatalité. Il aurait pu choisir un autre itinéraire. A la croisée des chemins, il a préféré céder à la haine.

Ce que j’en dis …

Convenons que lire des pièces de théâtre constitue un exercice qui remonte aussi à l’adolescence. Des pièces imposées, entre Le Cid et Le bourgeois gentilhomme ; même si le plaisir était réel, la notion de théâtre se proposait comme une réalisation désuète et intellectuelle.

Nous étions allés voir une pièce au théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis et dans mon souvenir c’était terriblement ennuyeux.

Tout cela pour avouer que lorsque j’ai opté pour Désaxé dans ma sélection de la Masse critique de décembre organisée par Babelio, je n’avais même pas remarqué qu’il s’agissait d’une pièce de théâtre et je m’attendais à un roman.

Pourtant je n’ai pas été déçu une seule seconde.

Cette pièce de théâtre contemporain (oublie vite tes années collège) m’est allée droit au coeur pour de multiples raisons. D’abord parce que la Seine-Saint-Denis est une terre de vocations plus ou moins hasardeuses et que ma jeunesse en Île-de-France aurait pu plus mal se terminer. Comme bien d’autres…

Impossible donc de ne pas s’identifier à cet homme emprisonné à Fleury pour avoir cédé aux chants entêtants des sirènes du djihad.

Aujourd’hui que je suis à Mulhouse, l’ombre de l’islam radical ne s’est pas forcément éloignée et cette ombre installe une malaise oppressant qui menace jour après jour notre capacité à vivre ensemble.

L’éducation est une arme et c’est sous ce rapport que Hakim Djaziri a effectivement décidé de tout faire péter.

Il importe plus que jamais de ne pas laisser BFMTV et d’autres médias dont la neutralité est loin d’être évidente se saisir du sujet de la radicalisation. La connaissance appartient à ceux qui cherchent à comprendre la réalité sous ses multiples facettes et Désaxé, malgré sa simplicité ou plutôt grâce à elle, est une œuvre importante pour qui souhaite ouvrir les yeux sur l’autre plutôt que de chercher à lui fermer la bouche.

Il me tarde vraiment de pouvoir trouver mon fauteuil dans un théâtre du coin pour me replonger avec émotion dans la sincérité époustouflante du propos de l’auteur.

Quelques mots sur l’auteur

Hakim est comédien, metteur en scène et auteur. Il est artiste associé au théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-Sous-Bois. En tant qu’auteur, Hakim a reçu plusieurs pris pour ses différentes pièces, dont certaines ont connu un succès retentissant comme Désaxé ou Audrey – le carnet d’abimes d’une convertie. Il est soutenu par le CIPDR (comité interministériel de lutte contre la délinquance et la radicalisation) et également par Artcena.

Désaxé, de Hakim Djaziri est publié par les éditions Les cygnes.
Le livre broché de 120 pages est vendu 12 €.
Paru le 28 novembre 2022.

Publicité

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s