Les nuages de la colère, de Bachir Dandjouma

Ma dernière lecture chez Librinova n’a pas été un coup de cœur, malheureusement, et dans ma PAL, le nouveau roman qui attendait son tour provenait de la même maison d’aide à l’édition.

Mais je sais pas expérience qu’au sein d’une même maison – a fortiori si elle ne travaille pas à compte d’éditeur – les auteurs, les livres, se suivent et ne se ressemblent pas.

Les Nuages de la colère me l’ont démontré une fois de plus.

Le résumé

Brillant analyste biomédical dans une entreprise à Paris, Edimo est frustré par son emploi et sa routine quotidienne. Rattrapé par ses addictions, ses mauvaises habitudes et son manque de motivation, le jeune trentenaire mène une existence instable. Après une douloureuse mésaventure, Edimo n’en peut plus, il se trouve au bord du gouffre. C’est ainsi qu’il se lie d’amitié à Koffi, un étrange individu qui lui propose une bouée de sauvetage pour s’en sortir financièrement. Grâce à cet ami, la vie d’Edimo s’émerveille. Argent, amour et réussite s’offrent à lui, jusqu’au jour où Edimo se retrouve impliqué dans un énorme scandale professionnel. Va-t-il tout perdre et replonger dans ses frustrations après tant d’efforts ? Pourquoi une telle adversité à ce moment de sa vie ? Face à ces nuages sombres qui semblent le suivre, Edimo va devoir repousser ses limites et lutter pour sa survie.

Ce que j’en dis …

Voilà un bon petit polar qui marque par sa simplicité, sa sincérité et son efficacité.

Bachir Dandjouma prouve avec Les nuages de la colère qu’il n’est pas nécessaire d’en faire des tonnes pour écrire un livre de qualité.

Son histoire a le doux parfum, où l’amère puanteur, c’est selon, du quotidien. Edimo, ce pourrait être nous, n’importe lequel d’entre nous qui succombe un jour au piège illusoire de l’argent facile et qui en subit les tristes conséquences. Mais ce n’est pas seulement cela, en peu de mots, l’auteur montre, dénonce les faux semblants d’humanité, il pointe du doigt les rapports tronqués, pollués par la poursuite des intérêts égoïstes, qui peuvent unir un temps et désunir pour longtemps.

La structure du récit n’est pas alambiquée. Les courts chapitres se suivent, l’histoire se déroule scène après scène et le lecteur suit Edimo pas à pas, jusqu’au dénouement qui n’est pas sans réserver quelques surprises. Le suspens est omniprésent, on a envie de connaitre la fin de l’histoire.

C’est le principe du roman policier et ça fonctionne.

On sent que Bachir Dandjouma est un auteur modeste et appliqué, qui crée sa fiction à partir de ce qu’il connait et cela lui réussit magnifiquement bien. Il constitue en cela un modèle pour certain(e)s jeunes auteur(e)s qui prétendent apporter une pierre monumentale à l’édifice de la littérature alors qu’ils n’en ont pas les moyens.

Bachir Dandjouma fait avec ce qu’il a et il fait bien.

Je pense sincèrement qu’il ne cessera de s’améliorer au fil du temps et des rencontres, l’idéal serait qu’il puisse être remarqué par un éditeur qui lui donne les moyens de passer à l’étape supérieure et lui permette d’exploiter un potentiel qui se manifeste déjà avec bonheur.

Les Nuages de la colère, de Bachir Dandjouma est édité par Librinova.

Le livre broché de 198 pages coûte 14,90€.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s