La Copiste de Jean-Michel Mestres

La dernière nouveauté de La Manufacture de livres est un petit bijou intime et confidentiel.

Une enquête dans le cours du temps à la recherche de la copiste de Paul Claudel.

Le résumé

Il est des livres qui voyagent de lecteur en lecteur, des bibliothèques dont on hérite et qui recèlent leur part de mystère. C’est ainsi qu’au milieu de cartons de livres anciens qui lui viendraient d’un grand-oncle libraire, un homme découvre un carnet. Une couverture cartonnée, épaisse, renforcée d’un tissu sombre, vierge de tout titre. A l’intérieur, rédigée d’une main de femme, une copie de Partage de midi, de Paul Claudel, datée de 1942 et signée de deux initiales : M.S. Or à cette date, la pièce de théâtre n’a pas encore été publiée. Seuls quelques exemplaires ont circulé parmi les proches de l’auteur et Partage de midi est une œuvre pour ainsi dire interdite. Commence alors pour cet homme une quête, celle de l’énigmatique M.S. qui l’obsède.

Premier roman autobiographique né de la découverte d’un carnet bien réel, La Copiste nous propose un voyage intime et imaginaire dans les méandres de l’histoire politique, littéraire et artistique du XXe siècle.

Ce que j’en dis …

Qui aime les livres ne saura résister à l’ambiance de ce court roman délicieusement intimiste d’où ressort à chaque page un profond amour de la littérature et une passion exaltée pour la culture.

L’auteur nous livre une formidable immersion dans la France artistique des années quarante, à la recherche d’une inconnue, qui a signé M.S. sa copie d’une pièce de théâtre.

La copie est bien réelle, le carnet qui la contient est d’ailleurs la possession de Jean-Michel Mestres qui nous en offre quelques reproductions en fin d’ouvrage.

Pour autant, ce livre ne m’a pas réellement marqué. Pourtant la qualité de l’écriture est inattaquable, le style très plaisant et l’intrigue n’est pas dénuée d’intérêt.

Mais ma grande méconnaissance de l’univers et du contexte – Le partage de midi de Paul Claudel – ne m’a pas permis de trouver suffisamment de repères pour m’en saisir tout à fait.

Nul doute qu’il saura enthousiasmer plus pleinement un lectorat lettré et amateur de théâtre.

Pour ma part, je vais attendre avec plaisir la sortie du prochain livre de Jean-Michel Mestres dont c’est le premier roman et avec qui je partage par ailleurs assez de centres d’intérêt communs pour que nos univers finissent par se rencontrer.

La Copiste, de Jean-Michel Mestres est édité par La Manufacture de livres.
La livre broché de 223 pages est vendu 18,90€.
Date de parution prévue : 3 novembre 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s